Système d'alerte canicule et santé. Point national au 22 juin 2017.

Publié le 23 Juin 2017
Mis à jour le 15 juillet 2019

Points clés

  • Le 22/06/2017 à 17h, 47 départements sont placés en vigilance orange et 28 en vigilance jaune. La veille, le 21/06/2017 à 16h, 67 départements étaient en vigilance orange et 17 en vigilance jaune.
  • Cet épisode de chaleur se distingue nettement par son étendue, et surtout par son intensité et sa précocité, qui en font un épisode dangereux, d'autant que la population est encore peu acclimatée à la chaleur en cette saison.
  • L'intensité de la chaleur nocturne est remarquable. Elle ne permet pas le rafraîchissement des habitations et le repos, et souligne l'influence des îlots de chaleur urbains sur l'exposition de la population.
  • Le 21 juin 2017, 376 passages aux urgences et 214 consultations SOS Médecins pour Pathologies Liées à la Chaleur (PLC) ont été enregistrées. Une majorité (66%) de ces passages chez les 75 ans et plus ont donné lieu à une hospitalisation, contre 29 % pour les 15-74 ans et 22% pour les moins de 15 ans.
  • Les augmentations des recours aux soins pour PLC chez les moins de 15 ans et les 15-74 ans sont plus élevés que ce qui a pu être observé lors d'épisodes survenant en juillet ou août les années précédentes.
  • Compte-tenu de la rapidité de l'impact de la chaleur sur la santé, il est essentiel de mettre en place des actions de prévention sur la base des prévisions météorologiques, et sans attendre d'observer une évolution des indicateurs sanitaires.