Système d'alerte canicule et santé. Point national au 19 juillet 2016.

Publié le 20 Juillet 2016
Mis à jour le 15 juillet 2019

Points clés

Dans sa carte de vigilance du 18/07/2016 à 16h, Météo-France a placé au total 12 départements de France métropolitaine en vigilance orange canicule (+5 par rapport à la veille) et 53 départements en vigilance jaune canicule (+17 par rapport à la veille).

Pour la journée d'hier, on observe au niveau national une augmentation des recours aux soins pour des pathologies en lien direct avec la chaleur dans les services d'urgences et les associations SOS Médecins. Sur les 203 passages aux urgences observés au niveau national (0,6% de l'activité globale et 1,6% chez les plus de 75 ans), 31 passages sont situés dans les départements en vigilance orange (1,1% de l'activité globale et 2,1% chez les plus de 75 ans) et 100 passages dans les départements en vigilance jaune (0,6% de l'activité globale et 1,5% chez les plus de 75 ans). De la même manière chez SOS Médecins, on observe 103 consultations (0,7% de l'activité globale) dont 5 pour les départements en vigilance orange et 78 dans les départements en vigilance jaune.

Les passages aux urgences pour hyperthermie/coup de chaleur et déshydratation et les consultations SOS Médecins pour coup de chaleur sont majoritaires chez les enfants et les adultes de moins de 75 ans. Chez les plus de 75 ans, on note un plus grand nombre de passages pour déshydratation et hyponatrémie.

Dans les régions où a été déclenchée une vigilance orange et/ou jaune canicule par Météo-France, ces effectifs restent comparables aux données observées pour la saison.

Par ailleurs, l'association SOS Médecins de Bordeaux a signalé dans le département de la Gironde (vigilance jaune) une hausse des recours en lien direct avec la chaleur. Dans les régions PDL et ALPC deux signalements en lien direct avec la chaleur ont été identifiés dans une colonie de vacances et un camp scout.