Le système français d'alerte canicule et santé 2004 (SACS 2004). Un dispositif intégré au Plan National Canicule.

Publié le 6 Juillet 2004
Mis à jour le 10 septembre 2019

La vague de chaleur d'août 2003 en France a été exceptionnelle, tant pour les températures maximales et minimales que pour la surmortalité à court terme qui lui a été associée. Afin d'anticiper la survenue d'un phénomène épidémique de grande ampleur en rapport avec une vague de chaleur, l'Institut de veille sanitaire a élaboré, en collaboration avec Météo France, un système d'alerte biométéorologique. Son but est d'alerter les autorités sanitaires, avec trois jours d'anticipation, et de permettre la mise en oeuvre des actions prévues du 1er juin au 30 septembre par le Plan National Canicule (PNC). Différents indicateurs météorologiques ont été testés dans quatorze villes pilotes, afin de définir l'indicateur et les seuils les plus appropriés, le système étant ensuite étendu à tout le territoire métropolitain. (R.A.)

Auteur : Laaidi K, Pascal M, Ledrans M, Le Tertre A, Medina S, Caserio Schonemann C, Cohen JC, Manach J, Beaudeau P, Empereur Bissonnet P
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2004, n°. 30-31, p. 134-6