Recours aux urgences pour intoxication éthylique aiguë en France en 2011. L'apport du réseau Oscour®.

Publié le 7 Mai 2013
Mis à jour le 9 septembre 2019

Introduction. Cette étude avait pour objectif de décrire les passages aux urgences pour intoxication éthylique aiguë (IEA) à partir des résumés de passage aux urgences enregistrés dans Oscour® (Organisation de la surveillance coordonnée des urgences). Matériel et méthode. Le réseau Oscour® recueille les données de passages aux urgences correspondant à plus de la moitié de l'activité des services d'urgence en France. L'étude a porté sur les passages aux urgences comportant le code CIM10 F10.0 (intoxication éthylique aiguë) recensés dans ce dispositif au cours de l'année 2011. Résultats. En 2011, le nombre de passages aux urgences pour IEA était de 100 404, tous âges confondus, représentant 1% de l'ensemble des passages aux urgences. Les 15-24 ans (N=17 906 ; 17%) et les 40-49 ans (N=25 477 ; 25%) étaient particulièrement concernés. Les variations saisonnières (annuelles, mensuelles, hebdomadaires) faisaient apparaître : - sur l'ensemble des passages aux urgences pour IEA, deux pics dans l'année (le 1er janvier et le 22 juin), une augmentation en début de mois, notamment chez les 40-54 ans, et une augmentation les week-ends ; - chez les 10-24 ans, deux pics dans l'année, en juin et en octobre, un niveau de recours constant au cours du mois et une augmentation très marquée les week-ends. Conclusion. En l'absence de données objectives sur le phénomène, cette étude permet de documenter, à l'échelle nationale, une des conséquences directes de l'usage excessif d'alcool. (R.A.)

Auteur : Perrine AL, Develay AE
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2013, n°. 16-17-18, p. 195-8