Disparité régionale des taux de syndrome d'alcoolisation foetale (SAF) identifiés par le PMSI

Publié le 5 Mai 2014
Mis à jour le 5 juillet 2019

Le syndrome d'alcoolisation foetale (SAF) consécutif à la consommation d'alcool par la mère pendant la grossesse, associe : syndrome dysmorphique, retard de croissance et troubles du développement neurologique. L'objectif de cette étude est d'analyser les variations géographiques du SAF en utilisant base nationale du programme de médicalisation des systèmes d'information (PMSI). Méthodes : les séjours survenus entre 2006 et 2011 chez des enfants (âge < 1 ans) ayant un diagnostic principal ou associé de SAF (code CIM10=P043) ont été analysés. Résultats : la prévalence des SAF dans le PMSI est de 0,9 cas/10 000 naissances avec un taux nettement plus élevé (>2 cas/10 000 naissances) à La Réunion, la Haute Normandie, le Nord Pas de Calais, l'Auvergne et l'Alsace. Des prévalences plus faibles sont observées dans des régions comme la Bretagne où l'alcool est un problème de santé publique (taux élevé d'hospitalisation pour maladie alcoolique et de consommation régulière d'alcool). Conclusion : la difficulté de diagnostic du SAF peut être source de sous-diagnostic et de codage hétérogène selon les centres. Des études complémentaires sont nécessaires pour analyser les différences de prévalence observées et leur origine. (R.A.)

Congrès des Sociétés de Pédiatrie, Lyon, 22-24 mai 2014

Auteur : Goulet V, Barry Y, Gremy I
Archives de Pédiatrie, 2014, vol. 21, n°. 5 Suppl 1, p. p.700