COVID-19 : point épidémiologique à la Réunion du 30 juillet 2020

Publié le 31 Juillet 2020
Mis à jour le 31 juillet 2020

Points clés

  • Au 30 juillet 2020, la pandémie de coronavirus continue de progresser, et une résurgence des cas est constatée dans les pays européens, dont la France. Dans l’océan Indien, l’épidémie bien que décroissante à Mayotte, la circulation du virus se poursuit à un niveau élevé et le nombre de cas continue d’augmenter à Madagascar (plus de 10 300 cas confirmés).
  • En France, en semaine 30, les données reflètent une augmentation réelle de l’incidence notamment des cas symptomatiques et qui ne peut s’expliquer par la seule augmentation des actions de dépistage conduites dans le cadre d’investigation de clusters et du suivi des personnes contacts des cas confirmés
  • Au 30 juillet 2020, 7 départements étaient en vulnérabilité modérée (Gironde, Haute-Garonne, Haute-Savoie, Ille-et-Vilaine, Nord, Val d’Oise et Vosges) et 3 en vulnérabilité élevée (Mayenne, Mayotte, Guyane) ; le niveau de vulnérabilité traduit la circulation virale et l’impact sur la santé de la population.
  • A La Réunion, le nombre de cas importés et autochtones a diminué en semaine 30. En parallèle l’identification de cas groupés (secondaires à l’arrivée de voyageurs) indique une circulation localisée du virus localisée sur l’île. Cependant, La Réunion reste à un niveau de vulnérabilité limité. Le taux de dépistage poursuit son augmentation, en lien avec l’augmentation du nombre de voyageurs qui font un test à J7 de leur arrivée, et dans une moindre mesure avec l’organisation de prélèvements en collectivités.
  • Il est toujours important de respecter les mesures de protection, en gardant en mémoire que la transmission du virus peut se faire à partir de personnes ne présentant pas de symptôme. Le port du masque garde toute son importance permettant d’éviter une transmission du virus par les gouttelettes et par voie aérienne, voie de transmission qui ne peut être écartée selon les connaissances actuelles.
  • Tout professionnel peut signaler des chaînes de transmission ou clusters probables à l’ARS pour identifier rapidement toute transmission locale : ars-reunion-signal@ars.sante.fr