COVID-19 : point épidémiologique en Occitanie du 9 juillet 2020

Publié le 10 Juillet 2020
Mis à jour le 10 juillet 2020

Résumé

Dans un contexte de stabilité des indicateurs de surveillance depuis plusieurs semaines, ce point épidémiologique se concentre sur les données de surveillance virologique et les signalements de clusters (ou foyers de transmission), notamment ceux en Ehpad.
Ces indicateurs sont détaillés dans le dossier pédagogique sur la surveillance épidémiologique du COVID-19 adaptée aux enjeux de la stratégie nationale de sortie de confinement publié le 18 juin par Santé publique France.
Il est basé sur une analyse des données jusqu’au 5 juillet 2020 et complète l’analyse faite au niveau national.

Quel est le point de la situation en Occitanie ?

La circulation virale se maintient à un niveau faible sur l’ensemble de la région. Une vigilance reste de mise autour des clusters actuellement en cours d’investigation en raison de leur importance et de la mobilité potentielle des populations qu’ils affectent.
Ces clusters actifs se concentrent dans deux départements : le Gard et la Haute-Garonne. Il s’agit notamment dans le Gard (ainsi que dans les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse pour la région PACA) de la population des travailleurs agricoles comprenant de nombreux saisonniers et sur l’agglomération toulousaine, de communautés vulnérables.

Quelles sont les implications de santé publique dans la région ?

La persistance de la circulation virale dans la région nécessite un haut maintien de vigilance sur les mesures d’hygiène, de protection et de distanciation physique afin de limiter au maximum la survenue ou le maintien de chaines de transmission.
Par ailleurs, il est important que les personnes symptomatiques ou contact d'un cas confirmé soient incitées à réaliser un test de dépistage au moindre doute et sans délai afin de mettre en oeuvre au plus tôt l’isolement des personnes infectées, d’identifier et isoler les contacts de ces cas via le dispositif de dépistage, traçage et d’isole-ment mis en place par les professionnels de santé, l’Assurance Maladie et les ARS.
Dans ce contexte, la détection précoce des clusters représente un enjeu majeur dans la maitrise de la diffusion du virus car leur prise en charge rapide permet de rompre le plus tôt possible les chaines de transmission entre les individus et éviter ainsi le démarrage d’une nouvelle vague épidémique.
Tout cluster de COVID-19 (défini par la survenue d’au moins 3 cas confirmés ou probables, dans une période de 7 jours, et qui appartiennent à une même communauté ou ont participé à un même rassemblement de personnes, qu’ils se connaissent ou non) doit être signalé sans délai au point focal de l’Agence régionale de santé Occitanie : ars31-alerte@ars.sante.fr.

Afin de guider les investigations des clusters, un guide méthodologique a été publié sur le site de Santé publique France.