COVID-19 : point épidémiologique en Ile-de-France du 8 avril 2021

Publié le 9 Avril 2021
Mis à jour le 09 avril 2021

Points clés

En semaine 13 (du 29 mars au 04 avril 2021), les indicateurs épidémiologiques de circulation du SARS-CoV-2 en Île-de-France se maintenaient à un niveau très élevé, avec toutefois une stabilisation de certains de ces indicateurs. La pression hospitalière, très soutenue dans la région, ne montrait pas, à ce stade, de fléchissement. 

Le taux d’incidence restait relativement stable en S13 malgré l’augmentation du taux de dépistage. Le taux de positivité, quant à lui, affichait une baisse, tant au niveau régional que départemental.

Chez les 65-74 ans, le taux d’incidence diminuait, probablement en partie en raison de la baisse du taux de dépistage. Dans les autres classes d’âges, le taux d’incidence se stabilisait et ce, malgré une augmentation du taux de dépistage, à l’exception des 75 ans et plus chez qui ce taux restait également stable. Les 75 ans et plus était la seule classe d’âges où le taux de positivité ne diminuait pas ; il augmentait même légèrement. Dans ce contexte, une hausse du taux d’incidence dans cette classe d’âges est possible dans la période à venir. 

En S13, la tension sur le système hospitalier, déjà très forte depuis plusieurs semaines en Île-de-France, ne fléchissait pas. Le nombre de patients COVID-19 hospitalisés restait très élevé et le nombre d’admissions en soins critiques - déjà supérieur aux valeurs maximales de la seconde vague - poursuivait son augmentation, même si celle-ci semblait ralentir. Le nombre de décès survenus à l’hôpital de patients COVID-19 augmentait et la mortalité toutes causes était déjà en excès en Île-de-France en S12. 

En parallèle, la vaccination contre la COVID-19 poursuivait sa progression en S13 en Île-de-France. Au 06 avril 2021, la couverture vaccinale à une dose s’établissait à 12,1 % en population générale tous âges confondus et à 62,3% chez les plus âgés (75 ans et plus). 

Malgré la diminution du taux de positivité et la stabilisation de certains indicateurs épidémiologiques qui pourraient indiquer un ralentissement des transmissions, la circulation virale restait élevée en Île-de-France. La limitation des contacts, notamment lors des regroupements familiaux, l’adoption systématique des gestes barrières et le respect des mesures collectives renforcées prises récemment sont indispensables pour tous, y compris pour les personnes vaccinées.