Point épidémiologique COVID-19 du 17 juin 2021 : nette diminution de la circulation du SARS-CoV-2, les mesures de prévention et la vaccination restent indispensables

En semaine 23 (du 07 au 13 juin 2021), une nette diminution de la circulation du SARS-CoV-2 est observée dans toutes les classes d’âge et dans l’ensemble des régions métropolitaines. Tous les indicateurs épidémiologiques sont en baisse.

Mis à jour le 18 juin 2021

Après plusieurs mois d’excès de mortalité, le nombre de décès toutes causes confondues est revenu dans les valeurs attendues. Au 15 juin 2021, 46% de la population avait reçu une dose de vaccin et seulement 25% de la population était complètement vaccinée. Par ailleurs, les nouvelles estimations de la couverture vaccinale chez les professionnels de santé montrent des différences selon le lieu d’exercice. La progression de la couverture vaccinale dans l’ensemble des catégories ciblées par la vaccination reste un fort enjeu pour les prochaines semaines, dans le contexte de l’émergence du variant Delta et avec plusieurs foyers de transmission communautaire documentés. Un haut niveau d’adhésion de l’ensemble de la population aux mesures de prévention et le respect de l’isolement en cas d’infection ou de contact avec un cas confirmé restent indispensables pour maintenir dans la durée la tendance favorable actuelle.

Pour la 1ère fois depuis l'été 2020, le taux d'incidence passe sous les 50 cas pour 100 000 habitants

Au niveau national, 26 832 nouveaux cas ont été confirmés en semaine 23, soit environ 3 800 cas en moyenne chaque jour. Le taux d’incidence était en forte diminution, à 40/100 000 habitants (-41% par rapport à S22). Cette forte diminution était observée dans toutes les classes d’âge et pour toutes les régions métropolitaines. Les taux de dépistage et de positivité diminuaient (respectivement à 2 784/100 000 habitants, soit -7% par rapport à S22, et 1,4%, soit -0,9 point par rapport à S22). En Outre-mer, la situation restait préoccupante en Guyane, territoire qui présentait les taux d’incidence, d’hospitalisations et d’admissions en soins critiques les plus élevés de France. À La Réunion, ces indicateurs étaient élevés mais en diminution par rapport à S22.

Diminution des admissions à l’hôpital et des décès

La diminution du nombre de nouvelles hospitalisations et d’admissions en services de soins critiques, constatée depuis la semaine 15, s’est poursuivie en semaine 23 (-28% et -26% par rapport à la semaine 22, respectivement). Le nombre de patients COVID-19 en cours d’hospitalisation était toujours en diminution au 15 juin 2021, avec 11 954 patients hospitalisés, dont 1 965 en services de soins critiques.

Le nombre de décès toutes causes et tous âges confondus est revenu dans les marges de fluctuation habituelle depuis la semaine 20. Les décès de patients COVID-19 hospitalisés étaient toujours en diminution en semaine 23 (-35%) et ceux survenus dans les établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS) restaient à un niveau très faible.

La proportion du variant Delta, bien que minoritaire, est en augmentation

Une nouvelle stratégie nationale de criblage systématique par RT-PCR des tests positifs pour le SARS-CoV-2 a été mise en place à partir du 31 mai 2021. Désormais, les kits de criblage utilisés ciblent les trois mutations d’intérêt E484K, E484Q et L452R, permettant un suivi réactif de la diffusion des variants porteurs de ces mutations d’intérêt au niveau national et dans les territoires les plus touchés, de façon complémentaire à la stratégie nationale de surveillance génomique. Les données publiées dans le Point Epidémiologique de ce jour sont un premier point de mesure et seront suivies avec attention dans les prochaines semaines pour évaluer l’évolution de la circulation des différents variants sur le territoire.

En semaine 23, parmi les tests criblés où la mutation est recherchée, la mutation E484K était présente dans 18,8% d’entre eux, la mutation E484Q dans 0,6% et la mutation L452R dans 4,6%.

Les données disponibles de l’enquête Flash #10 (du 25 mai 2021) confirmaient la prédominance du variant préoccupant Alpha et montraient une stabilisation de la part des variants portant les mutations E484K ou E484Q à 11,8% (13,0% pour Flash #9 et 11,0% pour Flash #8), même si cette part restait élevée.

Le variant Delta restait minoritaire, avec toutefois une augmentation de ce variant observée dans les données de surveillance génomique. Par ailleurs, plusieurs foyers de transmission communautaire localisée en lien avec le variant Delta ou des suspicion de variant Delta sur la base des données de criblage ont été rapportés. Cette émergence du variant Delta est suivie avec la plus grande attention, compte-tenu de sa transmissibilité accrue par rapport aux souches virales de référence et au VOC Alpha, d’une possible augmentation de la sévérité de l’infection et de données préliminaires en faveur d’une efficacité vaccinale légèrement diminuée, surtout lors d’un schéma vaccinal incomplet.

Un quart de la population française complètement vaccinée

Au 15 juin 2021 :

  • 30 807 893 personnes ont reçu au moins une dose de vaccin soit 46% de la population
  • 16 583 850 étaient vaccinées avec un schéma complet, soit 25% de la population

Plus d’un tiers des jeunes adultes (18 à 24 ans) ont reçu une première dose de vaccin. En revanche, la couverture vaccinale, bien qu’élevée chez les plus âgés, peine à progresser depuis quelques semaines, soulevant la nécessité d’encourager et de faciliter l’accès à la vaccination des personnes âgées non encore vaccinées par des actions ciblées et spécifiques.

La méthode d’estimation des couvertures vaccinales contre la COVID-19 pour les résidents en Ehpad ou USLD a évolué. Les couvertures vaccinales sont produites à partir d’un échantillon (ou cohorte) constitué par la Cnam. Cette nouvelle méthode d’estimation des couvertures vaccinales chez les résidents en EHPAD ou USLD montrait que les couvertures vaccinales sont élevées : 88% des résidents avaient reçu une dose de vaccin et 81% étaient complètement vaccinés.

Nouvelles estimations de la couverture vaccinale chez les professionnels exerçant dans le milieu de la santé

La méthodologie de calcul des couvertures vaccinales pour Les professionnels exerçant dans le milieu de la santé évolue et s’appuie désormais sur deux sources de données : la base vaccin covid et des études ad-hoc permettant un suivi réactif et précis de la couverture vaccinale par lieu d’exercice des professionnels de santé.

Les couvertures vaccinales chez les personnels des Ehpad et USLD, ainsi que les professionnels de santé libéraux sont produites à partir d’un échantillon (ou cohorte) constitué par la Cnam et disponible dans Vaccin Covid. Pour les personnels (soignants ou non) des établissements de santé, Santé publique France se base sur une étude mise en place en partenariat avec le Geres avec l’appui des Cpias et des équipes opérationnelles d’hygiène. Pour les professionnels de santé libéraux, une étude ad hoc permet également de disposer d’informations par catégories de professionnels.

Ainsi, les nouvelles méthodes d’estimation des couvertures vaccinales montrent que :

  • 78% des professionnels de santé libéraux avaient reçu une première dose et 69,4% étaient complètement vaccinés.
  • 64% des professionnels exerçant en établissements de santé avaient reçu une première dose et 42% étaient complètement vaccinés.
  • 55% des professionnels exerçant en Ehpad et USLD avaient reçu une première dose et 42% étaient complètement vaccinés.

Ces données sont disponibles en open data sur notre site cartographique Géodes.

A télécharger

COVID-19 : point épidémiologique du 17 juin 2021

En savoir plus
a lire aussi

Communiqué de presse

Télécharger (pdf - 168.34 Ko)

Restez informés sur l'épidémie de COVID-19, France et Monde

Points de situation, questions-réponses, interviews d'experts... tout savoir sur l’infection au nouveau coronavirus (SARS-CoV-2), COVID-19, en France et dans le Monde

Coronavirus : circulation des variants du SARS-CoV-2

De nombreux variants du SARS-CoV-2 circulent en France et de nouveaux variants porteurs de mutations sont régulièrement identifiés. Comment sont-ils surveillés et classifiés...