Les hospitalisations pour chute chez les adultes âgés : un aperçu québécois.

Publié le 2 Octobre 2007
Mis à jour le 10 septembre 2019

Introduction : Les chutes assez graves pour entraîner une hospitalisation sont peu connues à l'échelle de toute une population. La présente étude situe l'importance actuelle de ces chutes chez les adultes âgés du Québec. Elle examine la tendance au cours des 15 dernières années et discute de l'utilisation des données administratives pour identifier les circonstances de ces chutes. Méthode : Cette étude rétrospective porte sur les cas d'hospitalisation pour chute des québécois âgés de 65 ans ou plus, dont l'admission est survenue entre avril 1991 et mars 2005. Résultats : On dénombre annuellement au Québec, 13 300 chutes ayant entraîné l'hospitalisation d'une personne âgée de 65 ans ou plus. Il s'agit d'un taux annuel moyen de 1 283 chutes pour 100 000 personnes ; celui-ci cache de grandes différences selon l'âge et le sexe. Alors que les taux d'hospitalisation demeurent relativement stables depuis 15 ans, les nombres de cas augmentent rapidement en raison du vieillissement de la population. Dans 90 % des cas la personne vivait à domicile au moment de la chute. Par ailleurs, plus de 9 % des chutes ont eu lieu dans des escaliers et l'information quant aux circonstances de la chute est absente dans 46 % des cas. Discussion : Les systèmes d'information administrative valent la peine d'être exploités pour suivre l'évolution de la morbidité par chute au niveau d'une population entière. La précision des circonstances de la chute doit s'améliorer pour être utile à la connaissance, la planification d'intervention et éventuellement à leur évaluation.

Auteur : Robitaille Y, Gagne M
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2007, n°. 37-38, p. 325-8