Hypertension artérielle

L’hypertension artérielle (HTA), définie par une pression artérielle trop élevée, est la pathologie chronique la plus fréquente en France et un facteur de risque majeur de pathologies vasculaires. 

Mis à jour le 17 Juin 2019

Hypertension artérielle : données 

Le dispositif de surveillance l’hypertension artérielle mis en place par Santé publique France permet d’étudier les tendances épidémiologiques de l’hypertension artérielle. 

Une prévalence plus élevée chez les hommes quel que soit l’âge 

La prévalence de l’HTA, définie comme une valeur de la PAS ≥140 mmHg et/ou de la PAD ≥90 mmHg ou le remboursement d’au moins un traitement à action antihypertensive, était de 30,6% (36,5% chez les hommes et 25,1% chez les femmes, p=0,0001). Elle augmentait significativement avec l’âge, passant de 6,3% chez les 18-34 ans à 67,8% chez les 65-74 ans. Les hommes avaient une prévalence de l’HTA plus élevée que les femmes dans toutes les classes d’âge. 
De plus, parmi les personnes hypertendues, seule 1 sur 2 avait connaissance de son HTA (55%). Cette proportion était plus importante chez les femmes (62,9%) que chez les hommes (50,1%). 

Prévalence de l’hypertension artérielle (HTA), traitement et contrôle, Esteban 2015
Prévalence de l’hypertension artérielle (HTA), étude Esteban 2015

Une prévalence de l’hypertension artérielle stable depuis 2006 mais une proportion de personnes traitées en diminution 

Si la prévalence de l’HTA n’a pas évolué depuis l’enquête ENNS (30,6% vs 31%), la proportion de personnes avec une HTA connue traitée à diminué de manière significative entre les deux études (72,6% vs 82,0%, enquête ENNS). Cette diminution était complétement imputable aux femmes, chez lesquelles la proportion d’hypertendues connues traitées est passée de 86,6% dans l’enquête ENNS à 70,7% dans l’enquête Esteban. De la même manière, la proportion de femmes avec une HTA traitée (indépendamment de la connaissance de la pathologie) a diminué de manière significative entre 2006 et 2015, notamment chez les plus âgées (65-74 ans) (53,2% vs 72,3% dans l’enquête ENNS). Chez les hommes, la proportion de personnes avec une HTA traitée n’a pas évolué de manière significative entre les deux enquêtes (45,9% vs 45,4% dans l’enquête ENNS).

Évolution de la connaissance (a) et de la part traitée et contrôlée de l’hypertension artérielle (HTA) (b) chez les personnes hypertendues entre ENNS 2006 et Esteban 2015, en fonction du sexe
Évolution de la connaissance  et de la part traitée et contrôlée de l’hypertension artérielle, selon le sexe, études ENNS 2006 et Esteban 2015