Des actions de prévention et communication

Santé publique France développe des actions de prévention de l’antibiorésistance.

Mis à jour le 18 novembre 2021

Synthèse des données françaises de résistance bactérienne aux antibiotiques et de consommation d’antibiotiques

Dans le cadre des actions menée en France pour sensibiliser les professionnels et le grand public, depuis 2014, un document de synthèse est publié chaque année conjointement par Santé publique France et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et regroupe les données de l’évolution récente de la résistance bactérienne aux antibiotiques et de la consommation d’antibiotiques en France en santé humaine. Depuis 2016, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) contribue à ce document qui rapporte depuis lors les dernières données françaises de résistance aux antibiotiques et de consommation d'antibiotiques en santé animale. Il s’inscrit donc dans la perspective de santé globale « One health » impulsée par l’OMS et relayée par la mission interministérielle « résistance aux antibiotiques » et mise en œuvre fin 2015 dans les suites du rapport intitulé « Tous ensemble, sauvons les antibiotiques ! ». Les indicateurs de prescriptions d’antibiotiques, issus du suivi de la Rémunération sur Objectifs de Santé Publique (ROSP), assuré par l’Assurance Maladie enrichissent ce document depuis 2017, ainsi que des éléments de prévention. Depuis 2019, la synthèse met en lumière des actions de prévention dans chacun des trois domaines de la santé : santé humaine, santé animale et santé des écosystèmes. 

Cette initiative complète les actions de la France dans le cadre de la "journée européenne de sensibilisation au bon usage des antibiotiques "autour du message : "des antibiotiques si nécessaire" ("only when necessary") créé le 18 novembre 2008 par le centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC). Cette journée reconduite chaque année a pour objectif de sensibiliser les professionnels de santé et le grand public aux risques associés à la surconsommation ou à l’usage inapproprié des antibiotiques. Depuis 2015, elle s’inscrit dans la semaine mondiale pour le bon usage des antibiotiques.

Des missions nationales pour la prévention des infections associées aux soins et de la résistance aux antibiotiques 

Santé publique France mène également des actions de prévention ayant pour objectif la réduction de l’incidence des IAS. Après appel à projet, la Mission d'appui transverval à la prévention des infections associées aux oins (MATIS) a été confiée au Cpias Nouvelle-Aquitaine et îles de Guadeloupe. Cette mission de soutien travaille en collaboration avec les autres Cpias ; elle crée et partage des outils de prévention au service des EOH sous forme de boîtes à outils (hygiène des mains, Peril fécal...).

Matis est une mission de support aux 4 autres missions nationales et soutien aux actions de prévention des IAS, à destination des publics cibles, avec déploiement d’outils d’évaluation, de formation, de communication, et de documentation.

Elle est relayée en région par l’ensemble des CPias

Les missions SPARES et PRIMO ont également pour objectif la prévention des IAS et de la RATB dans les 3 secteurs de soins, en complément de la partie surveillance.

L'ensemble des outils, les pôles de surveillance des diverses missions nationales et les informations sur la participation aux campagnes nationales sont disponibles sur le site du Réseau de prévention des infections associées aux soins (RéPIAS).

En savoir plus :