Surveillance de l'activité de dépistage de l'antigène (Ag) HBs dans les Consultations de dépistage anonyme et gratuit (CDAG) France, 2013-2015

Mis à jour le 20 mai 2019

Points essentiels

Dans les 224 CDAG ayant participé en continu entre 2013 et 2015 à la surveillance de l'activité de dépistage de l'hépatite B (Antigène (Ag) HBs) :

  • L'activité de dépistage augmente de près de 5 % entre 2013 et 2015, passant respectivement de 147 760 à 155 150 tests de dépistage réalisés.
  • Les tests ont été majoritairement réalisés chez des hommes (56 %), âgés de 20 à 39 ans pour 68 % d'entre eux.
  • Les femmes testées étaient plus jeunes que les hommes, 75 % d'entre elles ayant moins de 30 ans (vs. 62 % chez les hommes).

Le taux de positivité des tests Ag HBs (rapport entre le nombre de tests positifs et le nombre de tests réalisés) était de 0,9 % :

  • deux fois plus élevé chez les hommes que chez les femmes (respectivement, 1,17 % vs. 0,55 %)
  • près de deux fois plus élevé dans les DOM qu'en France métropolitaine (respectivement, 1,66 % vs. 0,87 %)
  • c'est dans la tranche d'âge des 30 – 39 ans que le taux de positivité était le plus élevé (1,68%), chez les hommes (1,90%) comme chez les femmes (1,26%)

Au total, la population testée pour l'hépatite B dans les CDAG entre 2013 et 2015 est une population jeune à prédominance masculine.

Le taux de positivité des tests Ag HBs réalisés en CDAG  était proche de celui estimé en 2013 pour les laboratoires publics et privés de biologie médicale (0,8 %) à partir de l'enquête LaboHep2013.

Les données présentées portent sur les 224 CDAG (hors prison) ayant participé en continu à la surveillance de l'activité de dépistage de l'AgHBs entre 2013 et 2015.

Activité de dépistage de l'Ag HBs dans les CDAG

Figure 1 - Distribution par année et par sexe du nombre de personnes testées pour l'Ag HBs dans les CDAG ayant participé en continu à la surveillance entre 2013-2014

alternative text
  • Le nombre total de tests de dépistage de l'Ag HBs réalisés par les 224 CDAG participant en continu à la surveillance sur la période est passé de 147 758 tests réalisés en 2013 à 155 146 tests réalisés en 2015, soit une augmentation de 5% sur la période.
  • Plus de la moitié des tests (56%) sont réalisés chez des hommes.

Figure 2 - Activité de dépistage de l'Ag HBs dans les 224 CDAG ayant participé en continu à la surveillance, selon l'âge et le sexe, 2013-2015

alternative text
  • Les hommes testés étaient, pour la majorité d'entre eux, âgés entre 20 et 29 ans (48 %) et 30 et 39 ans (20 %)
  • Les femmes testées étaient plus jeunes que les hommes : 50% d'entre elles avaient entre 20 et 29 ans, et 25% d'entre elles moins de 20 ans. Cette différence pourrait s'expliquer par un dépistage de l'AgHBs plus souvent réalisé chez des femmes jeunes, dans le cadre du dépistage obligatoire de l'hépatite B au cours de la grossesse.

Positivité des tests de dépistage de l'Ag HBs dans les CDAG

Figure 3 - Répartition par classes d'âge et sexe des personnes diagnostiquées positives pour le VHB dans les 224 CDAG ayant participé en continu à la surveillance, France, 2013-2005

alternative text

Parmi les 455 405  tests Ag HBs réalisés dans les 224 CDAG ayant participé en continu à la surveillance entre 2013 et 2015 :

  • 4 085 tests (0,9%) étaient positifs
  • les tests Ag HBs positifs concernaient en majorité des hommes (73 %). Cette proportion a augmenté au cours de la période, passant de 71,5 % en 2013 à 76,2 % en 2015.
  • les tests Ag HBs positifs concernaient majoritairement des personnes âgées entre 20-29 ans et 30-39 ans tant chez les femmes (respectivement, 37 % et 30 %) que chez les hommes (respectivement, 34 % et 32 %).  Ces résultats sont le reflet du profil des consultants en CDAG et des tests réalisés.

Taux de positivité des tests Ag HBs par classe d'âge et par sexe dans les CDAG

Entre 2013 et 2015, le taux de positivité des tests Ag HBs était de 0,9 % dans les 224 CDAG ayant participé entre 2013 et 2015 à chaque année de la surveillance.

Nombre de tests de dépistages Ag HBs réalisés, nombre de tests Ag HBs positifs et taux de positivité par classe d'âge chez les femmes dans les 224 CDAG ayant participé en continu à la surveillance entre 2013 et 2015

Classe d'âge

Nombre de tests réalisés

Nombre de tests positifs

Taux de positivité

(a)

(b)

(b/a)

< 20 ans

49 888

94

0,19 %

20-29 ans

99 916

398

0,40 %

30-39 ans

26 042

327

1,26 %

40-49 ans

13 311

162

1,22 %

≥ 50 ans

9 207

104

1,13 %

total

198 364

1 085

0,55 %

Nombre de tests de dépistages Ag HBs réalisés, nombre de tests AgHBs positifs et taux de positivité par classe d'âge chez les hommes dans les 224 CDAG ayant participé en continu à la surveillance entre 2013 et 2015

Classe d'âge

Nombre de tests réalisés

Nombre de tests positifs

Taux de positivité

(a)

(b) 

(b/a) 

< 20 ans

36 482

370

1,01 %

20-29 ans

123 664

1 013

0,82 %

30-39 ans

50 634

962

1,90 %

40-49 ans

27 188

448

1,65 %

≥ 50 ans

19 073

207

1,09 %

total

257 041

3 000

1,17 %

Taux de positivité = nombre de tests positifs / nombre de tests réalisés

Taux de positivité des tests Ag HBs

  • plus élevé chez les hommes (1,17 %) que chez les femmes (0,55 %).
  • plus élevé tant chez les hommes que chez les femmes dans la classe d'âge des 30-39 ans (respectivement 1,90 % et 1,26 %) et des 40-49 ans (respectivement 1,65% et 1,22%)
  • dans les deux sexes, les taux augmentent jusqu'à 30-39 ans puis les taux ont tendance à diminuer chez les plus de 39 ans.

Taux de positivité des tests Ag HBs, par région, dans les CDAG

Figure 4 - Taux de positivité des tests Ag HBs par nouvelle région dans les 224 CDAG ayant participé en continu à la surveillance de 2013 à 2015

alternative text
Taux de positivité = nombre de tests positifs / nombre de tests réalisés

Taux de positivité de l'Ag HBs

  • plus élevé dans les DOM (1,66 %) qu'en France métropolitaine (0,87 %)
  • dans les DOM : les plus élevés concernent Mayotte (2,31 %) et la Guyane (2,28%)
  • en France métropolitaine : le taux le plus élevé concerne  l'Île-de-France (1,16 %)

Etant donné les faibles nombres de CDAG participant à la surveillance dans certaines nouvelles régions et les possibilités de variabilité du profil des patients accueillis dans les CDAG, les comparaisons des taux de positivité de l'antigène HBs entre nouvelles régions doivent rester prudentes

Pour en savoir plus : les indicateurs régionaux