Une enquête sur la mortalité liée aux hépatites B et C réalisée en 2004-2005 auprès des médecins certificateurs a permis d’estimer qu’en 2001 :  

  • Le nombre de décès associés au VHB était de 1507 (IC 95% : 640-2373), correspondant à un taux de mortalité de 2,6 pour 100 000 (IC 95% : 1,4-4,5).
  • Le nombre de décès imputables au VHB était de 1327 (IC 95% : 463-2 192), correspondant à un taux de mortalité de 2,2 pour 100 000 (IC 95% : 0,8-3,7).
  • Le taux de décès était 2,5 fois plus élevé chez les hommes que chez les femmes, avec un âge moyen au décès de 65 ans.
  • Le stade de la maladie au moment du décès était au moins une cirrhose dans 93% des cas et un carcinome hépatocellulaire sur cirrhose dans 35% des cas. 

Une analyse des données du Programme de médicalisation des systèmes d'information (PMSI) a permis d’estimer à 4965 le nombre de décès de patients avec une hépatite chronique B au cours de la période 2004-2011, soit une mortalité globale de 9,1%. La mortalité était plus élevée parmi les hommes que parmi les femmes (11,0% vs 6,0%). Plus de 60% des décès sont survenus parmi les patients hospitalisés avec une complication.  

En savoir plus

article 1/07/2008

Estimation nationale de la mortalité associée et imputable à l'hépatite C et à l'hépatite B en France métropolitaine en 2001

article 13/05/2014

Prévalence, morbidité et mortalité associées aux hépatites B et C chroniques dans la population hospitalisée en France, 2004-2011