Point sur le variant B.1.617 au SARS-CoV-2

Jeudi 29 avril 2021, le variant B.1.617 du virus de la COVID-19, très présent en Inde, a été détecté pour la première fois sur le territoire métropolitain. Les contacts à risque ont été identifiés et immédiatement isolés. 

Mis à jour le 30 avril 2021

Que sait-on de ce variant ?

Le variant 20A/484Q (B.1.617) serait apparu pour la première fois en Inde courant décembre 2020 selon l’INSACOG (Indian SARS-CoV-2 Genomic Consortia). 

Il est porteur de 2 mutations qui pourraient être associées à un impact significatif en termes d’échappement immunitaire (post-infection et post-vaccinal) et à un risque accru de transmission du virus. Néanmoins ces éléments ne sont pas encore formellement démontrés à ce stade.
Ce variant concernerait, au 14 avril 2021, 61% des échantillons séquencés dans l’Etat du Maharastra où il a été découvert. En Inde, il représenterait de 15 à 20% des échantillons séquencés. Toutefois, la stratégie de séquençage des échantillons en Inde n’est pas décrite avec précision et l’Inde séquence une très faible proportion (moins de 1%) des prélèvements positifs. Le variant 20I/501Y.V1 (UK) serait majoritaire dans la plupart des régions.

Les autorités sanitaires indiennes ont classé ce variant comme VOC (Variant préoccupant). A ce stade aucun lien n’est établi entre l’émergence de ce variant et la dégradation récente de la situation épidémiologique en Inde.

Comment est-il classé en France ? 

Santé publique France et le Centre National de Référence des virus des infections respiratoires réalisent conjointement et de façon hebdomadaire, une analyse de risque sur les différents variants identifiés en France et à l’international du SARS-CoV-2, sur la base des informations disponibles sur leur diffusion et leurs caractéristiques.

Selon l’analyse de risque au 21 avril 2021, le variant B.1.617est classé en variant à suivre, ou VOI ( « variant of interest » en anglais). 

Cette catégorie implique la mise en place d’un suivi national et international renforcé ainsi que des analyses virologiques spécifiques à ces variants à suivre permettant d'évaluer leurs caractéristiques virologiques, cliniques et épidémiologiques 

Comment est-il surveillé ?

Dans le cadre de la stratégie nationale de surveillance génomique portée par le consortium EMERGEN, coordonné par Santé publique France et l’ANRS | Maladies Infectieuses Emergentes, un système de détection et de surveillance des cas possibles d’infection du variant B.1.617 a été mis en place par Santé publique France et le Centre national de référence, en lien avec les laboratoires de biologie médicale. Ces laboratoires adressent aux laboratoires de ce consortium pour séquençage tout résultat de test PCR positif pour une personne revenant d’Inde ou ayant été en contact rapproché avec une personne revenant d’Inde ou tout résultat de test PCR pouvant évoquer le virus variant. 

Restez informés sur l'épidémie de COVID-19, France et Monde

Points de situation, questions-réponses, interviews d'experts... tout savoir sur l’infection au nouveau coronavirus (SARS-CoV-2), COVID-19, en France et dans le Monde

Coronavirus : circulation des variants du SARS-CoV-2

De nombreux variants du SARS-CoV-2 circulent en France et de nouveaux variants porteurs de mutations sont régulièrement identifiés. Comment sont-ils surveillés et classifiés...