InfoCovidFrance : le nouveau tableau de bord de Santé publique France pour suivre l’épidémie de COVID-19

Santé publique France met à disposition de tous InfoCovidFrance, son nouveau tableau de bord de suivi de l’épidémie de COVID-19, permettant un accès facile et pédagogique à l’ensemble des indicateurs qu’elle produit. 

Publié le 25 novembre 2021

Restez informés sur l'épidémie de COVID-19, France et Monde

Points de situation, questions-réponses, interviews d'experts... tout savoir sur l’infection au nouveau coronavirus (SARS-CoV-2), COVID-19, en France et dans le Monde

La surveillance de l’épidémie de COVID-19 repose sur un large réseau de partenaires et de nombreux indicateurs. La mise en open data de la majorité des indicateurs signe une volonté forte de transparence et de partage de l’information avec tous les publics. L’objectif : donner à chacun une bonne compréhension de l’évolution de l’épidémie de COVID-19 et des mesures de prévention, ainsi que de la réponse apportée par Santé publique France à la crise sanitaire.

InfoCovidFrance : le tableau de bord quotidien de suivi de l’épidémie de COVID-19

Pour permettre une meilleure lisibilité des données, Santé publique France fait évoluer l’interface de son tableau de bord COVID-19 et lance, à compter du 24 novembre 2021, InfoCovidFrance. Ce nouveau tableau de bord quotidien présente les indicateurs clés de suivi de l’épidémie de COVID-19, regroupés sous 12 thématiques : chiffres clés, incidence/dépistage, médecine de ville, hôpital, mortalité, variants, contact tracing, vaccination, logistique vaccinale, réserve sanitaire, adhésion aux mesures de prévention et échelon régional. Son contenu a vocation à évoluer au fil du développement de nouveaux indicateurs. 

Ce tableau de bord offre plusieurs niveaux de lecture : un accès rapide aux chiffres clés, une data-visualisation, sous forme de cartographies et de graphiques dynamiques, sur la période de son choix ou dans sa région, et des informations pédagogiques sur chacun des indicateurs. Il complète les autres sources d’information mises à disposition ou produites par Santé publique France.

InfoCovidFrance est actualisé tous les jours à partir de 19h15, les mises à jour peuvent être quotidiennes, hebdomadaires ou mensuelles, en fonction des indicateurs disponibles. Les fichiers de données d’InfoCovidFrance seront progressivement publiés sur data.gouv.fr.

Un onglet contact est également disponible pour toutes questions relatives à l’outil ou aux indicateurs. 

Autres sources d’information disponibles

En complément du tableau de bord, d’autres sources et formats d’information permettent de suivre l’évolution de l’épidémie de COVID-19.

Géodes : la plateforme cartographie pour un suivi fin et au plus près des territoires

La plateforme web dynamique Géodes  rassemble quant à elle une grande partie des indicateurs santé que Santé publique France produit. Cet outil, unique en son genre, permet à l’utilisateur de visualiser ces informations sous des formes différentes en fonction de son besoin : cartes dynamiques, tableaux et graphiques/séries temporelles. 

Les utilisateurs peuvent ainsi :

  • faire des comparaisons entre des indicateurs régionaux et nationaux
  • avoir le détail technique de chaque indicateur : la source, la période de mise à jour…
  • télécharger des cartes et des données et les partager sur les réseaux sociaux 
  • être orienté pour chaque indicateur vers la page thématique du site internet de Santé publique France 
  • importer des données dans géodes et les comparer à celles de Santé publique France

Les points épidémiologiques nationaux et régionaux

Chaque semaine, les points épidémiologiques nationaux et régionaux présentent une analyse des données issues des réseaux partenaires et des indicateurs hebdomadaires permettant ainsi une mise en perspective de la situation, et de comparer, semaine après semaine, les tendances observées. 

Chaque vendredi, une newsletter est diffusée avec les principales informations de la semaine liées à la COVID-19 et au suivi de l’épidémie : communiqué de presse, synthèse des données, questions de la semaine en vidéo, résultats des études en cours…

Un espace dédié pour tout savoir sur la COVID-19 et l’action de Santé publique

Un dossier dédié à la COVID-19 est accessible à partir du site internet de Santé publique France : Coronavirus (COVID-19). On y retrouve l’ensemble des informations générales sur le virus de la COVID-19 et tout ce que produit Santé publique France dans le cadre de la crise sanitaire : chiffres clés, interviews d'experts, questions-réponses, outils de prévention, publications, espace presse, l’action de Santé publique France…  

3 questions à Laetitia Huiart, directrice scientifique de Santé publique France

Comment la crise de la COVID-19 a-t-elle contribué à l’accélération de l’open data ? 

La mise en open data des indicateurs s’inscrit pour nous dans une volonté de transparence et de partage de l’ensemble des indicateurs disponibles avec les utilisateurs plus ou moins avertis. Santé publique France s’est engagée dans cette démarche d’open data assez rapidement après sa création en mettant en place la plateforme GEODES. A son lancement, en février 2019, GEODES regroupait 300 indicateurs sur 40 thématiques liées aux maladies et traumatismes (bronchiolite, grippe, diabète, etc.) et aux déterminants de santé (tabac, vaccinations, accidents du travail, etc.). Aujourd’hui, GEODES compte 800 indicateurs et couvre 70 thématiques.

La pandémie de la COVID-19  a agi comme un accélérateur dans ce processus, en termes de volume de données transmis, de contenu et d’accompagnement de leur mise à disposition. Durant cette période et en un temps très court, Santé publique France a fait évoluer l’ensemble de ses canaux de surveillance en les rendant exhaustifs, multi-sources et en fournissant des données en temps quasi-réel. Ces évolutions indispensables à la gestion d’une pandémie à l’ampleur inédite ont été conduites en un temps record.

En parallèle, on a pu observer une attente très importante d’informations et de transparence. GEODES, le premier de nos outils, nous a permis de communiquer de manière réactive et très largement des indicateurs à une échelle très fine, de rendre compte de la situation sanitaire, de permettre à chaque individu d’être informé et de modifier ses comportements en conséquence. Depuis le début de l’épidémie, plus de 150 indicateurs, fiables et expertisés, sont en open data sur notre plateforme cartographique GEODES déclinables par territoire selon une maille très fine et par classe d’âge. Cette restitution de l’information auprès de la population a été complétée avec la publication chaque semaine de points épidémiologiques nationaux et régionaux, des « Points sur » ainsi que les temps d’échange avec la presse pour s’assurer de la retranscription de l’information dans un format compréhensible et utilisable par le grand public. 

Les données produites permettent aux journalistes, data scientists ou chercheurs :

  • d’avoir une meilleure compréhension des modes de transmission, des situations à risque et de faire avancer les connaissances, 
  • d’informer la population, de guider les décisions individuelles et de favoriser l’adhésion aux politiques publiques de santé.

Les nombreux sites de data visualisation ont également pu aider le grand public à comprendre l’évolution de l’épidémie. La mise à disposition des données pour des utilisations multiples par les différentes équipes de modélisateurs a aussi permis d’apporter des informations pour la compréhension de la dynamique de l’épidémie et l’anticipation de sa gestion.

Ce dispositif est complété par le tableau de bord quotidien de Santé publique France : InfoCovidFrance   

Quels sont les enjeux de l’open data en cette situation exceptionnelle ? 

L’open data représente un challenge quotidien pour les producteurs de données. Cela exige de produire à partir d’une volumétrie de données toujours croissante des indicateurs à un très haut niveau de qualité et de fiabilité tout en protégeant les données personnelles. 
La production d’indicateurs à partir d’une surveillance populationnelle - de plus de 66 millions de personnes - incluant des volumes supérieurs à 1 million de tests par jour, avec des systèmes d’information construits en urgence durant cette crise, est une prouesse quotidienne. 
La mise en place de l’ensemble de ces systèmes en un temps record a été possible grâce à la forte mobilisation de nos agents et de nos partenaires, car nécessaire pour gérer la crise. 

Quelles perspectives / évolutions / prochaines étapes dans le développement de l’open data ? 

Les prochaines étapes de l’open data au sein de Santé publique France seront de revisiter les différents systèmes de surveillance en capitalisant sur l’expérience acquise dans la crise de la COVID-19, que ce soit en termes de collecte et d’analyse des indicateurs, de systèmes d’information, mais aussi en termes de réactivité et de communication pour élargir les avancés faites à la surveillance d’autres pathologies essentielles pour la santé des populations. 

Le but de l’open data est de mettre à disposition les données dans l’espace public. Toutes les thématiques que nous couvrons peuvent bénéficier de l’open data. C’est une nouvelle façon de travailler et d’informer qui nécessite une organisation et une expertise spécifique, mais aussi des ressources, pour produire des données robustes et fiables et les rendre accessibles rapidement. 

L’open data en santé n’a pas de frontières, son enjeu n’est pas seulement français mais aussi européen et mondial. La pandémie a montré que l’échange des données en temps réel sur l’ensemble des pays n’a jamais été aussi importante. Il permet à des structures supra nationales de mettre en regard ce qu’il se passe au niveau mondial. Cela permet de comparer la situation des différents pays en fonction des mesures mises en place et ainsi d’éclairer la décision publique. Les données produites par Santé publique France ont été relayées par les plateformes internationales. 
Cette collaboration internationale doit perdurer et un travail collectif de méthodologie doit être mené pour rendre comparables les données entres les différents pays.

En ce sens, Santé publique France collabore avec le Health Data Hub, le projet de « Plateforme des données de Santé », pour une mise en commun des bases de données de santé dans l’objectif de faciliter l’accès aux données de santé et leur réutilisation, y compris dans le cadre de projets au niveau européen. Elle est très importante et permet ainsi d’aller plus loin dans la compréhension des phénomènes sanitaires, d’éclairer la recherche et les décisions.