Infections à pneumocoques : données annuelles 2019

Santé publique France publie les données annuelles de surveillance des infections à pneumocoques en France en 2019 et analyse l’impact de la vaccination sur l’incidence des infections invasives à pneumocoques. Une tendance confirmée à la hausse depuis 2015.

Publié le 28 avril 2021

Qu’est-ce qu’une infection à pneumocoque ? 

Les infections à pneumocoques sont dues à une bactérie appelée Streptococcus pneumoniae, responsable d’infections fréquentes telles que des otites, des sinusites, des pneumonies, mais aussi des septicémies ou des méningites. Elles touchent le plus souvent les personnes fragiles (personnes atteintes de maladies chroniques, jeunes enfants, séniors…) mais la vaccination permet d’éviter une partie de ces infections.

Les chiffres-clés de la pneumocoque
à venir (1ère cause de pneumonie bactérienne communautaire et de méningite de l’adulte / Mortalité estimée entre 10% à 30% / 800 000 enfants de moins de 5 ans meurent chaque année dans le monde).

Points clés 2019 concernant les infections à pneumocoques

  • 3 862 infections invasives dues aux pneumocoques en France métropolitaine, soit une incidence de 8,3 cas pour 100 000 habitants tous âges confondus (réseau Epibac).
  • L’incidence a poursuivi sa progression par rapport à 2018, confirmant la tendance à la hausse observée depuis 2015, plus particulièrement chez les enfants de moins de 2 ans et ceux de 5-14 ans et chez les adultes de 65 ans et plus.
A télécharger

Infections invasives à pneumocoques : impact de la vaccination par le vaccin pneumococcique conjugué 13-valent (VPC13). Bilan 2019.

En savoir plus

La vaccination contre les pneumocoques

La vaccination contre les pneumocoques concerne tous les nourrissons ainsi que les personnes de tout âge qui sont atteintes de certaines maladies chroniques ou d’un déficit de l’immunité. Elle protège des infections graves comme les pneumonies et surtout les méningites et septicémies dues aux pneumocoques dont le sérotype est couvert par le vaccin utilisé.

Il existe 2 types de vaccin contre le pneumocoque : 

  • le vaccin pneumococcique 13-valent 
  • le vaccin pneumococcique 23-valent

Quelles sont les recommandations ?

Pour les nourrissons nés à partir du 1er janvier 2018, la vaccination contre les infections invasives à pneumocoque est obligatoire avec 3 doses de vaccin 13-valent à l’âge de 2, 4 et 11 mois.

Pour les nourrissons nés avant le 1er janvier 2018, la vaccination est recommandée dès l’âge de 2 mois, avec 3 doses de vaccin 13-valent à l’âge de 2, 4 et 11 mois.

À partir de l’âge de 2 ans, la vaccination est recommandée pour les personnes à risque élevé d’infections sévères à pneumocoque, quel que soit l’âge (insuffisance respiratoire, insuffisance rénale, diabète…).

En savoir plus

Vaccination : êtes-vous à jour ? Calendrier simplifié des vaccinations 2021 [Carte postale]

En savoir plus

Vaccination-info-service.fr : le site de référence sur la vaccination

logo vaccination info service

Santé publique France a mis en place un site internet dédié à la vaccination avec un espace dédié à la vaccination contre les infections à pneumocoques.

Le site vaccination-info-service.fr est un site de référence sur la vaccination pour le grand public et les professionnels de santé. Il donne des informations factuelles, pratiques et scientifiquement validées pour répondre à différents types de questions : recherche d’information par profil, sur une maladie, sur la vaccination en général ou une vaccination particulière, etc.). Les personnes sont invitées à faire le point sur leurs vaccinations et à consulter leur médecin pour plus d’informations relatives à leur situation. 

Santé publique France rappelle également que l’application des gestes barrières tels que l’hygiène des mains ou le port du masque en cas de signes respiratoires permettent de se prémunir des infections transmissibles par contact direct et étroit comme les infections à pneumocoques.

Les missions de Santé publique France en matière de surveillance et de prévention des infections à pneumocoques

  • Surveiller l’évolution épidémiologique des infections invasives à pneumocoque et estimer l’impact de la vaccination
  • Promouvoir la vaccination
  • Informer les professionnels de santé et le grand public