Vaccination COVID-19 : quel rôle pour Santé publique France ?

En France, la COVID-19 a provoqué plus de 245 000 hospitalisations et plus de 62 000 décès entre fin janvier et le 26 décembre 2020. Les personnes les plus sévèrement touchées sont les personnes de plus de 65 ans et les personnes obèses ou fragilisées par certaines maladies chroniques. Au-delà des mesures barrières, la possibilité de prévenir la morbidité sévère et la mortalité liées au virus repose sur les traitements et les vaccins. Dimanche 27 décembre a débuté la première phase de vaccination.

Mis à jour le 28 décembre 2020

Plus d’1 million de personnes concernées

La première phase de vaccination a débuté le dimanche 27 décembre avec une montée en charge prévue sur le premier trimestre 2021. Conformément aux recommandations de la Haute autorité de santé (HAS) auxquelles Santé publique France a contribué, elle concerne les personnes âgées résidant dans des EHPAD et des unités de soins de longue durée (USLD) et les professionnels exerçant dans ces établissements, en particulier ceux présentant un risque accru de forme grave ou de décès (plus de 65 ans et/ou présence de comorbidité).

Acquisition et distribution des vaccins : le rôle clé de Santé publique France

Santé publique France, sur demande du ministre de la Santé, procède à l'acquisition, l'importation, le stockage, le transport et la distribution des produits nécessaires à la protection de la population face aux menaces sanitaires graves.

Ainsi, dans le cadre de la vaccination contre la COVID-19, Santé publique France achète pour le compte de la France les vaccins pré-réservés par la Commission européenne auprès des laboratoires pharmaceutiques. 

Santé publique France est dotée d’un établissement pharmaceutique, placé sous l’autorité d’un pharmacien responsable. Dans le cadre de la vaccination contre la COVID-19, l’agence est l’un des principaux opérateurs logistiques de l’Etat. Elle assure, en lien avec le ministère de la Santé et ses partenaires, le pilotage opérationnel des circuits logistiques (réception, stockage et distribution des doses de vaccin acquises) qui la concernent. 

Concernant le vaccin Pfizer-BioNTech pour les établissements accueillant des personnes âgées, deux circuits de livraisons ont été prévus :

  • un flux A partant de dépositaires prestataires de Santé publique France (équipés de capacités de stockage à -80°C) et alimentant directement 75% des pharmacies référentes des établissements accueillant des personnes âgées,
  • un flux B qui passe par 100 établissements de santé dits « pivots », qui alimentent les EHPAD et USLD qu’ils approvisionnent habituellement (25% des livraisons). 

Santé publique France assure également l’acquisition et la distribution aux établissements du flux B du matériel de reconstitution des flacons et d’administration (aiguilles, seringues, solvant) et des congélateurs à -80°C nécessaires au stockage des premiers vaccins. 

Santé publique France, acteur central pour la mesure d’impact sur les indicateurs sanitaires

Santé publique France mène des actions d’évaluation de la politique vaccinale en France tel que le suivi de la couverture vaccinale et de l’impact de la vaccination sur la dynamique des maladies visées par la vaccination. En plus d’assurer la surveillance des maladies à prévention vaccinale, elle produit également des données sur la perception et les pratiques de la vaccination ainsi que sur l’adhésion de la population.

Les équipes de Santé publique France vont produire des indicateurs de suivi de la couverture vaccinale afin d’identifier le pourcentage des personnes ciblées ayant été vaccinées. La surveillance mise en place permettra également de mesurer l’efficacité vaccinale, en estimant la proportion des personnes atteintes de la COVID-19 après avoir été vaccinées. Parallèlement, l’adhésion vaccinale fait également l’objet d’un suivi tant elle est déterminante pour l’efficacité du programme de vaccination. Intentions vaccinales, déterminants, adhésion des professionnels de santé sont étudiés. Ces indicateurs seront rendus publics.

Pourquoi mesurer la couverture vaccinale ?

La couverture vaccinale correspond à la proportion de personnes vaccinées parmi la population ciblée, à un moment donné. La couverture vaccinale est un des indicateurs permettant de suivre et d’évaluer, avec les données d’incidence et de mortalité et les données séro-épidémiologiques, l’impact d’un programme de vaccination. Les données de couverture vaccinale sont donc utiles pour savoir si un programme de vaccination est correctement appliqué. Elles sont essentielles car le maintien d’une couverture vaccinale élevée constitue un élément clé dans le contrôle des maladies infectieuses, permettant de protéger une population contre une maladie donnée.

Pourquoi et comment mesurer le suivi de l'efficacité vaccinale ?

Lorsqu’un vaccin est mis sur le marché et qu’il est intégré dans des programmes de vaccination à large échelle, il est utile de vérifier son pouvoir protecteur dans les conditions réelles de son utilisation. Cette évaluation repose sur des enquêtes épidémiologiques et consiste à comparer l’incidence de la maladie chez des individus vaccinés et non vaccinés soumis au même risque infectieux et à estimer le degré de réduction de l’incidence de la maladie chez les sujets vaccinés. Ainsi différentes méthodologies peuvent être envisagées. Elles font appel aux techniques de l'épidémiologie analytique dont Santé publique France a l'expérience.

De nombreux partenaires sont impliqués dans la mise en œuvre du suivi de la politique vaccinale. En particulier, l’ANSM qui assure le suivi de la sécurité d'emploi des vaccins.

Quel suivi de l'impact vaccinal ?

A plus long terme, l'évaluation de l'impact épidémiologique du programme de vaccination se fera en comparant l'incidence de la maladie avant et après la mise en œuvre de la vaccination (ou entre deux populations comparables, l'une vaccinée, l'autre non vaccinée). Elle reposera essentiellement sur les données issues de la surveillance épidémiologique. Dans le cas de la COVID-19, cette évaluation sera complexe, de par la dynamique difficilement prévisible de la transmission et la difficulté de distinguer l'impact de la vaccination de celui des autres mesures de limitation de la transmission virale qui seront mises en œuvre.

Vaccination-info-service.fr, un site de référence 

Dans le cadre de ses missions d’information, Santé publique France met à disposition de tous, particulier ou professionnel, une information de référence sous forme de ressources et outils. Parmi ceux-ci, le site « vaccination info service » permet à chacun d’accéder à toutes les informations sur la vaccination aux différents âges de la vie, avec des focus par maladie et des ressources vers des contenus fiables.
Un nouvel espace dédié aux vaccins contre la COVID-19 est désormais disponible avec des informations sur leurs caractéristiques, les indications, les principales recommandations des autorités de santé, ainsi que des liens vers les conditions d’homologation, la stratégie vaccinale …

Vaccination : l’expertise de Santé publique France

  • Contribution à l’élaboration et à l’adaptation des stratégies vaccinales
  • Approvisionnement des vaccins (de l’achat à la distribution)
  • Suivi de la couverture vaccinale et l’efficacité collective de la vaccination
  • Evaluation de l’impact de la stratégie vaccinale sur l’épidémie de COVID-19
  • Production de connaissances sur l’adhésion du public et des professionnels de santé à la vaccination COVID-19
  • Information sur la vaccination via notamment le site vaccination-info-service.fr et la publication d’indicateurs
A lire aussi

Vaccination contre la COVID-19 : un défi logistique et scientifique

En savoir plus