Dépistage du VIH et découvertes de séropositivité VIH à Paris, données 2018

Santé publique France publie les dernières données disponibles sur le dépistage du VIH et les découvertes de séropositivité VIH à Paris en 2018.

Mis à jour le 9 septembre 2019

Augmentation de l’activité annuelle de dépistage du VIH et diminution du taux de positivité

Alors que l’on observe une augmentation de 16% de l’activité annuelle de dépistage du VIH par l’ensemble des laboratoires parisiens (publics et privés) entre 2015 et 2018, la proportion de sérologies positives a diminué passant de 6,2 sérologies positives pour 1 000 en 2015 à 5,1 pour 1 000 en 2018.

Baisse du nombre de découvertes de séropositivité chez les hommes ayant des rapports avec des hommes (HSH) nés en France

Le nombre de personnes ayant découvert leur séropositivité VIH à Paris a diminué de 16% entre 2015 et 2018 (de 1 078 à 906 personnes). Cette diminution est de 28% chez les HSH nés en France. En revanche, cette diminution n’est pas significative chez les HSH nés à l’étranger ni chez les hétérosexuels, qu’ils soient nés en France ou à l’étranger.

Ces résultats sont encourageants et pourraient être expliqués par une baisse de l’incidence et/ou une diminution du nombre de personnes vivant avec le VIH mais ignorant leur séropositivité.

Ces données seront communiquées par la Mairie de Paris « Vers Paris sans sida » et l’ARS Ile-de-France lors de la conférence mondiale Fast Track Cities qui a lieu du 8 au 11 septembre à Londres.

L’initiative Fast-Track Cities et la déclaration de Paris

L’initiative Fast-Track Cities (Les villes sans sida) a été mise en place en 2014 dans le cadre de la déclaration de Paris de l’ONUSIDA. Elle vise à mettre fin à l'épidémie VIH/SIDA dans le monde d'ici 2030. Il s’agit d’ un partenariat entre les villes du monde entier, la ville de Paris et quatre organismes internationaux [l’Association internationale des Providers of AIDS Care (IAPAC), le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA), le Programme Habitat des Nations-Unis (UN-Habitat)]. A ce jour, plus de 300 villes et municipalités du monde entier y ont adhéré et s’engagent à atteindre les objectifs 90-90-90 de l’ONUSIDA en 2020, à savoir : 90% des personnes vivant avec le VIH connaissant leur statut vis-à-vis du VIH ; 90% des personnes infectées par le VIH  recevant un traitement ; and 90% des patient traités obtenant un taux de virus indétectable.

En savoir plus : https://www.fast-trackcities.org/about

Les données nationales et régionales pour l’année 2018 sont en cours d’analyse et seront rendues publiques d’ici la journée mondiale de lutte contre le VIH du 1er décembre 2019.