Santé publique France et 6 autres établissements publics ont signé, le 9 décembre 2016, une charte de l'ouverture à la société

Sept établissements publics de recherche, d'expertise et/ou d'évaluation des risques dans les domaines de la santé et de l'environnement s'engagent en faveur de l'ouverture de leurs travaux à la société.

Mis à jour le 20 mai 2019

L'Anses1, le BRGM2, l'Ifsttar3, l'INERIS4, l'IRSN5, Irstea6 et Santé publique France7 ont signé ce jour une charte de l'ouverture à la société. Ces sept établissements publics remplissent tous, au-delà de leur diversité, une mission d'intérêt général commune : évaluer les risques dans les domaines de la santé et de l'environnement et les moyens de les réduire, dans une perspective d'aide à la décision.

Par la signature de cette charte, ils affirment ou réaffirment leur volonté commune de dialogue avec les acteurs de la société civile dans le cadre de leurs activités d'expertise et/ou de recherche. Concrètement, il s'agit de mettre en application les engagements énoncés dans la charte.

6 engagements forts

- 3 engagements pour améliorer nos évaluations à travers un dialogue renforcé avec la société- 3 engagements pour mettre en œuvre dans nos organismes l'ouverture à la société

Download: Consulter la charte de l'ouverture à la société (pdf, 390.6 Ko)

alternative text

Représentants des 6 établissements publics

En savoir plus :

1Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail2Bureau de recherches géologiques et minières3Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux4Institut national de l'environnement industriel et des risques5Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire6Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture7Santé publique France