Mis à jour le 3 juillet 2019

Le Baromètre cancer est une enquête téléphonique menée en population générale sur le modèle des Baromètres Santé mis en place en 1992 par le Comité français d'éducation pour la santé.

Réalisé tous les cinq ans, il permet de mieux connaître les attitudes et comportements de la population vis-à-vis des facteurs de risque de cancer, des moyens de prévention et de dépistage, mais également les représentations de la maladie et de la qualité des soins. Ses résultats servent à mettre en place des actions pour lutter contre le cancer et améliorer la prise en charge des malades. Du fait de sa répétition régulière avec la même méthode et des questionnaires similaires, l'enquête Baromètre cancer mesure également l'évolution des principaux comportements et attitudes en rapport avec le cancer.

Il a été piloté en 2005 et 2010 par l'Inpes (devenu Santé publique France en 2016 par la fusion de plusieurs agences) puis repris par l'Institut national du cancer (INCa) en 2015, avec la collaboration de Santé publique France. Cette dernière a apporté son expertise méthodologique, réalisé le nettoyage et le redressement de la base de données de numéros de téléphone fixe et mobile utilisée pour l'exercice 2015, et réalisé les analyses et commentaires de plusieurs thématiques.

La comparaison des deux premières vagues a permis de mesurer les évolutions et les progrès réalisés entre le premier Plan cancer (2003‑2007) et le deuxième (2009‑2013), mais également d'identifier les points sur lesquels des avancées étaient toujours attendues, en particulier dans le domaine des inégalités sociales face au cancer et aux facteurs de risque associés.

L'enquête Baromètre cancer 2015 est une des mesures du troisième plan cancer 2014-2019 (action 9.17.4). Elle a été réalisée par téléphone auprès de 4 000 personnes âgées de 15 à 85 ans entre le 19 mai et le 13 octobre 2015 (partie confiée à l'institut d'études BVA).

La méthodologie de l'enquête pour l'édition 2015 est détaillée dans un document de 10 pages. Le questionnaire a été revu en tenant compte, notamment, du nouveau Plan cancer 2014‑2019 et des progrès importants dans la lutte contre le cancer réalisés depuis la première vague en 2005. Dans un contexte d'évolution rapide de l'équipement et de l'usage téléphonique des Français, plusieurs éléments du protocole ont également été revus.

Consulter la méthodologie (PDF - 200 Ko)

Ces aménagements se sont traduits par :

  • l'introduction de nouveaux thèmes dans le questionnaire (perception par la population des expositions environnementales et professionnelles dont les risques émergents, cancers les plus fréquents et/ou graves, signes d'alerte évocateurs de la maladie, dépistage du cancer du poumon chez les fumeurs, usage de la cigarette électronique, recours au sevrage tabagique, etc.) ,
  • des questions supprimées, reformulées ou complétées (phototype lié aux risques des ultraviolets, vaccination contre les papillomavirus, etc.).

Consulter le questionnaire (PDF - 794 Ko)

Les résultats du Baromètre cancer sont rendus publics par thématique, au fur et à mesure de leur production, et mis en ligne sur les sites de Santé publique France et de l'INCa. Les thématiques sont les suivantes :

  • Représentations des soins et information sur le cancer et ses facteurs de risque
  • Tabac
  • Alcool
  • Exposition aux UV (soleil et cabines)
  • Nutrition
  • Dépistage

Tabac et cancer

Pasquereau A, Deutsch A, Richard JB, Guignard R, Andler R, Estaquio C. Tabac et cancer. Perception des risques en 2015 et évolutions récentes. Baromètre cancer 2015. Saint Maurice : Santé publique France, 2019. 18 p.

Ultraviolets et cancer

Ménard C, Thuret A. Baromètre cancer 2015. Ultraviolets, naturels ou artificiels. Connaissances, croyances et pratiques de la population en 2015. Saint‑Maurice : Santé publique France, 2018. 46 p.

Alcool et cancer

Cogordan C, Richard JB, Andler R, Ancellin R, Deutsch A. Baromètre cancer 2015. Alcool et cancer. Comportements, opinions et perceptions des risques. Saint‑Maurice : Santé publique France, 2018. 16 p.