Le système français de Surveillance sanitaire des urgences et des décès (SurSaUD®)

Publié le 1 Janvier 2012
Mis à jour le 5 juillet 2019

Le système de surveillance syndromique SurSaUD® (Surveillance sanitaire des urgences et des décès) a été créé en 2004 par l'Institut de veille sanitaire (InVS) suite à la canicule de l'été 2003. Cet évènement climatique extrême, lourd de conséquences - services d'urgence surchargés, surmortalité de plus de 15 000 décès - a montré que les systèmes de surveillance disponibles à l'époque ne permettaient ni de détecter un tel phénomène, ni d'évaluer rapidement son impact sur la population. Le ministère chargé de la Santé a alors demandé à l'InVS de mettre en place un système de surveillance à la fois non spécifique (non fondé sur des pathologies identifiées a priori) et réactif, avec une remontée des données en temps réel. Le dispositif SurSaUD® a ainsi été développé dans le but de détecter de nouvelles menaces pour la santé publique (d'origine infectieuse ou environnementale, naturelle ou malveillante) mais également de suivre et d'évaluer l'impact, sur la santé de la population, d'évènements connus et attendus (épidémies saisonnières) ou inattendus (catastrophe industrielle, phénomène climatique extrême...). Ce système, qui repose sur une collaboration étroite entre épidémiologistes de l'InVS et les professionnels de santé sur le terrain est un des outils qui permet à l'Institut d'assurer quotidiennement, au niveau national et dans les régions, les missions de veille, de surveillance et d'alerte sanitaire qui lui ont été confiées. Quatre sources d'informations pertinentes, réactives et capables de fournir au jour le jour des informations sur l'état de santé de la population, alimentent le système SurSaUD® : - les services des urgences hospitalières (SU) du réseau OSCOUR®; - les associations d'urgentistes de ville SOS Médecins ; - les données de mortalité transmises par l'Insee ; - la certification électronique de décès.(R.A.)

Auteur : Caillere N, Fouillet A, Henry V, Vilain P, Mathieu A, Maire B, Viudes G, Chansard P, Merlen R, Pavillon G, Caserio Schonemann C
Année de publication : 2012
Pages : 12 p.