Le réseau français des hôpitaux promoteurs de santé.

Publié le 1 Octobre 2013
Mis à jour le 5 juillet 2019

La charte d'Ottawa pour la promotion de la santé a introduit un plaidoyer pour une vision élargie de la santé et une réorientation des services de santé vers plus de promotion de la santé au-delà de la prestation des soins. Suite à sa publication en 1986, un projet pilote est lancé en Europe par l'Organisation mondiale de la santé en 1992 pour inciter les hôpitaux et services de santé à intégrer des concepts de promotion de la santé dans leur structure organisationnelle. En 1997, le réseau français des hôpitaux promoteurs de santé (HPS) intègre le nouveau réseau européen. L'INPES assure la coordination nationale du réseau HPS depuis sa création, dans le cadre de ses missions de développement de la prévention et de la promotion de la santé. L'Institut souhaite donner au réseau national une nouvelle dynamique sur le territoire en accroissant le niveau d'engagement à promouvoir la santé des patients, du personnel, et de la communauté qu'ils desservent, sans pour autant remettre en cause leur fonction qui est de soigner les maladies. Avec le soutien du réseau international des hôpitaux promoteurs de santé qui compte près de 1000 hôpitaux dans plus de 40 pays à travers le monde, l'INPES et le comité de coordination du réseau français HPS appuient les établissements de santé en France sur l'intégration des principes de promotion de la santé au sein de leurs politiques et des projets de services. Malgré les avantages comme l'amélioration de la qualité des soins, l'intégration de la promotion de la santé reste un défi non négligeable pour les établissements. Les échanges de pratiques, le soutien méthodologique, la mise à disposition d'outils, la communication sont parmi les bénéfices de travailler en réseau. Source : poster cité dans la "Revue d'épidémiologie et de santé publique" dans le supplément 4, numéro 61.

Congrès International ADELF-SFSP "Santé publique et prévention", Bordeaux, 17-19 octobre 2013

Auteur : Limbourg A., Deutsch P.
Année de publication : 2013