Virus hivernaux

Les virus de l’hiver sont chaque année à l’origine d’épidémies de grippe, de gastro-entérite et de bronchiolite. Des simples gestes de prévention peuvent réduire le risque de contamination.

Mis à jour le 18 juin 2019

Virus hivernaux : données

À travers sa mission d’étude des comportements, Santé publique France a mené en 2012 une étude afin d’évaluer les connaissances et l’application des gestes de prévention vis-à-vis des virus de l’hiver.

Les Français et le lavage des mains

Santé publique France a mené en 2012 une étude qui révélait que seulement 20% des Français citaient spontanément le lavage des mains comme moyen de se protéger des infections respiratoires de l’hiver.
En termes de pratique, plus de 8 personnes sur 10 se lavaient systématiquement les mains après être allées aux toilettes (81% vs 84% en 2010).Cependant, le lavage des mains ne s’avérait pas encore être un réflexe dans certaines situations :

  • seuls 67% des Français se lavaient les mains systématiquement avant de cuisiner
  • 60% avant de manger
  • 59% des Français prenaient cette précaution avant de s’occuper d’un bébé

De plus, moins d’un Français sur trois se lave les mains après s’être mouché (32%) et seulement 31% le font après avoir pris les transports en commun.

Le comportement des Français par rapport aux autres recommandations limitant le risque de contamination

Cette même étude révélait que 79% des français interrogés déclaraient adopter au moins une habitude de prévention des infections respiratoires de l’hiver. Parmi les gestes les plus cités spontanément, « se couvrir », « se laver les mains » et « se faire vacciner ». En pratique, les comportements adoptés étaient :

  • Éviter les contacts directs : lorsqu’ils s’occupent des enfants et sont malades, les Français ont tendance à prendre davantage de précautions. Ils sont 82% à ne jamais embrasser les jeunes enfants. Tandis que seulement 2% continuent à le faire systématiquement.
  • Éviter les lieux fréquentés : seulement 7% continuent à aller dans des lieux très fréquentés contre 15% en 2010. De même, les Français mangent moins à l’extérieur : seulement 5% continuent à le faire systématiquement (vs 9% en 2010). Et ils prennent moins les transports en commun : 15% le font toujours (vs 29% en 2010). A l’inverse, 48% des Français continuent à se rendre sur leur lieu de travail, une proportion qui tend à augmenter par rapport à 2010 (42%).
  • Éternuer et tousser en se couvrant la bouche : ce geste est quasiment devenu un réflexe pour la totalité des Français, puisque 98% se couvrent la bouche en cas d'éternuement ou de toux. Cependant, la main reste la première barrière de protection (48%), vient ensuite le tissu (38%) et plus rarement le coude (11%).
  • Porter un masque : seulement 5% des Français portent un masque systématiquement ou souvent à leur domicile pour éviter de contaminer leur entourage lorsqu’ils sont grippés ou enrhumés. Davantage concernés, les parents de jeunes enfants sont pourtant très peu à en porter (6%). Pourtant, le masque permet de protéger son entourage des virus pouvant se trouver dans la toux, la salive ou encore les postillons.
  • Se faire vacciner contre la grippe.