Pollution atmosphérique : évaluations quantitatives d'impact sanitaire - EQIS

Mis à jour le 06 Novembre 2019
Dans cet article

Dans le but de justifier ou orienter la mise en œuvre d’actions visant à réduire l’exposition des populations à la pollution de l’air, les décideurs ont souvent besoin d’informations sur l’ampleur de l’impact sur la santé de la pollution sur la population de leur territoire. Ils peuvent également avoir besoin d’évaluer l’impact sur la santé attendu d’actions (ou interventions) ayant pour but de réduire les émissions dans leur territoire.

Les évaluations quantitatives d’impact sur la santé (EQIS) constituent une des réponses possibles à ces demandes. Elles permettent, en effet, de calculer l'ampleur du fardeau de la pollution atmosphérique sur la santé et/ou les bénéfices pour la santé attendus de différents scénarios de réduction des niveaux de pollution au sein d’une population donnée. Elles permettent également d’évaluer les bénéfices potentiels d’une action (intervention) visant à réduire la pollution. Les résultats d’EQIS peuvent également être utilisés pour évaluer monétairement les impacts de l’exposition à la pollution de l’air. 

Dans le cadre du Programme de Surveillance Air et Santé (le Psas), les EQIS ont été conçues comme un outil d’appui à la décision permettant aux différentes parties prenantes (décideurs, partenaires, professionnels de santé, etc.) de choisir, de planifier et de mettre en œuvre des mesures pour protéger la santé de la population, et aussi comme un outil de sensibilisation du grand public aux effets sur la santé de la pollution atmosphérique.

Principe des évaluations quantitatives des impacts sur la santé (EQIS)
Principe des évaluations quantitatives des impacts sur la santé (EQIS)

Évaluation quantitative des impacts sur la santé (EQIS) de la pollution atmosphérique : un guide décliné en 3 versions adaptées à vos contextes et besoins

Suite aux dernières EQIS réalisées dans le cadre du programme de surveillance Air et santé (Psas) de Santé publique France, après une revue de littérature sur les liens entre pollution atmosphérique et santé, et coïncidant avec la mise à jour par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) du logiciel AirQ+ à laquelle Santé publique France a contribué, il a semblé nécessaire d’actualiser le dernier guide EQIS1 datant de 2013 pour l’enrichir avec les nouvelles connaissances, méthodes et outils disponibles.

Ce guide est un guide pratique destiné aux professionnels de collectivités, services de l'état, organismes publics, associations agréées de surveillance de la qualité de l'air, observatoires régionaux de santé, bureaux d'étude..., souhaitant réaliser des EQIS de la pollution atmosphérique extérieure, en respectant le cadre général recommandé par l’OMS2

Afin de vous guider dans le choix de l’EQIS la plus adaptée à vos objectifs, nous vous proposons trois méthodes basées sur les outils utilisés dans le cadre du Psas. 

1 Ung A, Pascal M, Corso M, Chanel O, Declercq C, et al. Comment réaliser une évaluation de l’impact sanitaire de la pollution atmosphérique urbaine ? Guide méthodologique. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire ; 2013. 47 p.
2 WHO Expert Meeting: Methods and tools for assessing the health risks of air pollution local, national and international level. Meeting report, 2014

Ces méthodes, et les guides correspondants, vont du plus simple au plus complexe :

guide 6/11/2019

Pollution atmosphérique. Guide pour la réalisation d'une évaluation quantitative des impacts sur la santé (EQIS). EQIS avec une exposit...

guide 5/11/2019

Pollution atmosphérique. Guide pour la réalisation d'une évaluation quantitative des impacts sur la santé (EQIS). EQIS avec une exposit...

guide 5/11/2019

Pollution atmosphérique. Guide pour la réalisation d'une évaluation quantitative des impacts sur la santé (EQIS). EQIS d'une interventi...

Ce guide ne détaille pas l’ensemble des possibilités offertes par la démarche d’EQIS. Si le principe général demeure identique, plusieurs choix sont possibles aux différentes étapes. Seules quelques options sont présentées ici. Le lecteur pourra trouver d’autres approches dans la littérature.

Dans l’annexe 4 de chaque guide, un tableau récapitulatif[ANdsP1]  pour la réalisation d’une EQIS de la pollution atmosphérique présente :

  • les objectifs proposés, les types d’EQIS correspondantes et ce qu’elles vont produire ;
  • les principales données, compétences et prérequis nécessaires ;
  • les étapes de réalisation d’une EQIS ;
  • les possibles scénarios et les différents outils de calcul selon l’objectif et les données retenus ;
  • les principaux éléments à prendre en compte dans l’interprétation et l’expression des résultats.

Le choix du type d’EQIS dépend essentiellement des réponses aux questions suivantes :

Qu'est-ce que je souhaite faire ?

J'ai besoin de prioriser mes objectifs et/ou de sensibiliser ma population, mes élus à la problématique de la pollution de l’air. Je souhaite connaitre l'ampleur de l’impact sur la santé de la pollution de l’air sur mon territoire ;

Je souhaite savoir de combien je dois réduire la pollution sur mon territoire pour observer un bénéfice donné en terme de santé ;

Voir le guide EQIS avec une exposition mesurée ou le guide EQIS avec une exposition modélisée selon le type de données disponibles.

J'ai mis en place une ou des actions (interventions) ayant pour but de réduire les émissions et donc les expositions de la population. Je souhaite connaitre les bénéfices pour la santé associés pour la population de mon territoire ;

Je souhaite mettre en place des actions de réduction des émissions. J'ai besoin de me baser sur des éléments quantifiés pour orienter mes choix dans le but d’objectiver l’impact sur la santé attendu, d’accompagner le dimensionnement de la mesure et sa communication (comparaison de scénarios, analyses coût bénéfices…).

Voir le guide EQIS sur une action ou intervention

De quelles données d'exposition à la pollution atmosphérique est-ce je dispose ?

La surveillance de la qualité de l’air est assurée par les associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (AASQA) dans l’ensemble des régions françaises via le suivi de certains indicateurs de pollution de l'air

Liste des AASQA disponible sur : https://atmo-france.org/3-outils-complementaires-de-surveillance/

Cette surveillance repose sur des mesures issues de stations de mesures et sur des modélisations de concentrations de polluants atmosphériques. La disponibilité ou non de ces données va déterminer le type d’EQIS possible (pour plus d’explications voir  Annexe 1 dans les guides).

Il faut déterminer localement en lien avec l’AASQA la méthode qui peut permettre d’estimer l’exposition de la population à la pollution atmosphérique :

  • Si le niveau de pollution est globalement homogène sur la zone d’étude :
  • Si les stations de mesures ne sont pas disponibles, ou si elles ne permettent pas de mesurer correctement l’exposition (par exemple sur une zone d’étude où les concentrations sont très hétérogènes) : (voir le guide EQIS avec une exposition modélisée)
  • Si vous souhaitez évaluer une intervention visant à réduire les niveaux de pollution en intégrant dans l’EQIS des scénarios du différentiel de concentrations de polluants modélisées (différence de concentrations avec/sans intervention) (voir le guide EQIS sur une action ou intervention)

D’autres données sont nécessaires pour réaliser une EQIS, comme des données démographiques et des données de santé. Il est recommandé que la zone d’étude sur laquelle on rend des résultats rassemble au moins 20 000 habitants. Pour une population plus petite, les résultats seraient plus incertains, difficilement interprétables (par exemple, des nombres de décès inférieur à 1) et difficiles à communiquer (voir détails dans les guides).

Au démarrage de l’étude, il est également nécessaire de définir les scénarios de calcul les plus adaptés à l’objectif retenu.

Enfin, il est souhaitable que les objectifs de l’EQIS, les choix de scénarios …, soient définis en concertation avec les parties prenantes concernées par la problématique, en amont de la réalisation de l’étude.

Attention, ce guide ne permet pas de répondre aux questions suivantes : 

  • Sur quelle source dois-je agir pour diminuer l'impact de la pollution de l'air ? Sous-entendu, quelle source a l’impact le plus grand ? Ou quelle source est la plus dangereuse ?
  • Quel est l’impact sur la santé d’une source ponctuelle comme par exemple une source industrielle ou un grand axe routier ?
  • Quel est l’impact sur la santé d’une exposition à la pollution de l’air intérieure ?
  • Quel est l’impact économique de la pollution atmosphérique ?

Prérequis ou compétences à avoir ou à solliciter :

  • savoir manipuler des bases de données ;
  • avoir un minimum de compétences et/ou s’entourer d’une expertise en épidémiologie, en qualité de l’air, en méthodes statistiques et en géotraitement des données ;
  • disposer d’une analyse de la représentativité des résultats de mesure ou de modélisation utilisés pour l’EQIS ;
  • savoir expliciter l’ensemble des hypothèses sous-jacentes aux choix réalisés.

Les EQIS au niveau local

Le Psas a produit dès 1999 un outil de calcul et un premier guide méthodologique pour réaliser des EQIS de la pollution atmosphérique urbaine en France au niveau local.
Entre 1999 et 2017, 120 EQIS ont été produites sur 55 zones urbaines françaises ce qui représente 990 communes et un peu plus de 21 millions d’habitants.  

Synthèses réalisées :

  • Tillier C. Impact de l’exposition chronique à la pollution de l’air sur la mortalité en France : point sur la région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine. Saint-Maurice : Santé publique France ; 2016. 2 p.
  • Gault G. Impact de l’exposition chronique à la pollution de l’air sur la mortalité en France : point sur la région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes. Saint-Maurice : Santé publique France ; 2016. 2 p.
  • Santé publique France. Impact de l’exposition chronique à la pollution de l’air sur la mortalité en France : point sur la région Auvergne-Rhône-Alpes. Saint-Maurice : Santé publique France ; 2016. 2 p.
  • Tillier C. Impact de l’exposition chronique à la pollution de l’air sur la mortalité en France : point sur la région Bourgogne Franche-Comté. Saint-Maurice : Santé publique France ; 2016. 2 p.
  • Guillois Y. Impact de l’exposition chronique à la pollution de l’air sur la mortalité en France : point sur la région Bretagne. Saint-Maurice : Santé publique France ; 2016. 2 p.
  • Corso M, Menudier L. Impact de l’exposition chronique à la pollution de l’air sur la mortalité en France : point sur la région Centre-Val de Loire. Saint-Maurice : Santé publique France ; 2016. 2 p.
  • Host S, Legout C. Impact de l’exposition chronique à la pollution de l’air sur la mortalité en France : point sur la région Ile-de-France. Saint-Maurice : Santé publique France ; 2016. 2 p.
  • Cochet A. Impact de l’exposition chronique à la pollution de l’air sur la mortalité en France : point sur la région Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées. Saint-Maurice : Santé publique France ; 2016. 2 p.
  • Provost H, Heyman C. Impact de l’exposition chronique à la pollution de l’air sur la mortalité en France : point sur la région Nord – Pas-de-Calais – Picardie. Saint-Maurice : Santé publique France ; 2016. 2 p.
  • Blanchard M. Impact de l’exposition chronique à la pollution de l’air sur la mortalité en France : point sur la région Normandie. Saint-Maurice : Santé publique France ; 2016. 2 p.
  • Pascal L. Impact de l’exposition chronique à la pollution de l’air sur la mortalité en France : point sur la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Saint-Maurice : Santé publique France ; 2016. 2 p.
  • Liebert A-H. Impact de l’exposition chronique à la pollution de l’air sur la mortalité en France : point sur la région Pays de la Loire. Saint-Maurice : Santé publique France ; 2016. 2 p. 
Zones urbaines concernées par une EQIS-PA entre 1997 et 2016
zones urbaines concernées par EQIS-PA entre 1997 et 2016

Bénéfices sanitaires attendus d'une zone à faible émissions : EQIS prospective pour l’agglomération parisienne

Parmi les dispositifs de lutte contre la pollution atmosphérique, les zones à faibles émissions, qui s’appuient sur la classification Crit’air, ont déjà montré leur efficacité dans plusieurs grandes agglomérations européennes.

Pour accompagner au mieux leur dimensionnement et leur déploiement, l’ORS Île-de-France a développé en 2018 avec ses partenaires, Airparif et Santé publique France, une approche innovante d’évaluation prospective de leurs impacts sur la santé pour 4 scénarios : deux périmètres (Paris et intra-A86) et deux niveaux de restriction testés.

https://www.ors-idf.org/nos-travaux/publications/benefices-sanitaires-attendus-dune-zone-a-faible-emissions.html

Impact de l'exposition chronique aux particules fines sur la mortalité dans la vallée de l'Arve

Les impacts sanitaires de la pollution de l'air extérieure constituent une préoccupation majeure dans la vallée de l'Arve, dans un contexte où la concentration d'activités anthropiques, la topographie et les conditions climatiques favorisent la concentration des polluants. Une évaluation quantitative des impacts sanitaires (EQIS) a été réalisée pour aider les parties prenantes locales à mesurer les bénéfices attendus d'amélioration de la qualité de l'air sur la mortalité et l'espérance de vie

Impact de l'exposition chronique aux particules fines sur la mortalité dans la vallée de l'Arve

L'EQIS France continentale

Une EQIS réalisée par Santé publique France en 2016 a établi une estimation nationale en France continentale du poids sanitaire ("fardeau") de la pollution par les particules fines PM2,5 en lien avec l’activité humaine. Ce fardeau a été estimé à 48 000 décès par an, ce qui correspond à 9 % de la mortalité en France, et à une perte d’espérance de vie à 30 ans pouvant dépasser 2 ans.  

Cette EQIS a proposé différents scénarios atteignables de réduction de la pollution et a mis en évidence des contrastes géographiques, et un impact sanitaire non négligeable dans les zones rurales.  

rapport/synthèse 1/01/2017

Impact de l'exposition chronique aux particules fines sur la mortalité dans la vallée de l'Arve

article 15/11/2016

The mortality impacts of fine particles in France

Gain en espérance de vie à 30 ans (en mois) par commune pour une réduction des niveaux de PM2.5 au niveau des communes équivalentes les moins polluées, période d’étude 2007-2008
Gain en espérance de vie à 30 ans (en mois) par commune pour une réduction des niveaux de PM2.5 au niveau des communes équivalentes les moins polluées, période d’étude 2007-2008

Par exemple, plus de 34 000 décès (dont 8 000 dans les zones rurales) seraient évitables chaque année (7 % de la mortalité en France), correspondant à un gain moyen d’espérance de vie à 30 ans de 9 mois, si toutes les communes de la France continentale réussissaient à atteindre les niveaux de particules fines PM2,5 observés dans les 5 % des communes les moins polluées de la même classe d’urbanisation.  

Cette étude a confirmé que la contribution de l’exposition aux particules fines à la mortalité, à la perte d’espérance de vie et au développement de maladies chroniques en France justifie la mise en place d’actions visant à réduire durablement la pollution de fond et pas seulement les pics de pollution. 

Impact économique de l'exposition chronique aux particules fines sur la mortalité en France

A partir du travail de Santé publique France, la Aix Marseille School of Economics-GREQAM (Aix-Marseille Université) a conduit en 2017 une évaluation économique de l’exposition chronique aux particules fines sur la mortalité en France. Les impacts économiques estimés sont d’autant plus importants que le scénario considéré se traduit par une diminution importante de la concentration en PM2.5.

Sous un scénario atteignable de respect de la valeur guide de l’OMS pour les particules fines PM2.5 (10 μg/m3 en moyenne annuelle), plus de 17 000 décès seraient évités, avec un bénéfice économique estimé à près de 53 milliards d'euros par an. 

L’évaluation économique est un argument supplémentaire pour agir sur la qualité de l'air et la réduction de l’exposition des populations à la pollution de l’air en France.