La surveillance nutritionnelle en population générale est réalisée grâce à des études transversales menées auprès d’échantillons nationaux d’enfants et d’adultes résidant en ménage ordinaire en France métropolitaine.
Ces études permettent de décrire les consommations alimentaires, l’activité physique, la sédentarité et l’état nutritionnel de la population, en fonction notamment des recommandations nutritionnelles en cours.
Cette surveillance nutritionnelle est centrée sur l’Étude nationale nutrition santé (ENNS), réalisée en 2006-2007 et sur le volet nutrition de l’étude Esteban, réalisée en 2014-2016.

L’étude nationale nutrition Santé (ENNS 2006-2007)

L’objectif principal de l’étude nationale nutrition Santé (ENNS) était de décrire les apports alimentaires, l’état nutritionnel et l’activité physique d’un échantillon national d’adultes âgés de 18 à 74 ans et d’enfants de 3 à17 ans vivant en France métropolitaine en 2006-2007.
Les objectifs secondaires étaient de :

  • Décrire les prévalences de diabète, syndrome métabolique, hypertension artérielle, dyslipidémies, leurs facteurs de risque nutritionnels et leur prise en charge médicamenteuse et nutritionnelle chez les adultes ;
  • Décrire l’exposition de la population à certains métaux lourds (arsenic, cadmium, mercure, plomb) et pesticides, ainsi que leurs déterminants. 

Les résultats présentés dans le rapport publié en 2007 décrivent la situation nutritionnelle en France selon les indicateurs d’objectif et les repères de consommation du Programme National Nutrition Santé (PNNS).
Le recrutement des participants a été réalisé par tirage au sort d’individus au sein de foyers eux-mêmes issus d’une sélection aléatoire. Ce recrutement a duré une année afin de tenir compte de la saisonnalité de l’alimentation (février 2006 – mars 2007). Au final, 3 115 adultes âgés de 18 à 74 ans et 1 675 enfants de 3 à 17 ans résidant dans des ménages ordinaires (c’est-à-dire les personnes qui partagent une même résidence principale, qu’elles aient des liens de parenté ou non) en France métropolitaine ont été inclus.
L’enquête alimentaire consistait à demander aux personnes sélectionnées de décrire de manière la plus précise possible, lors de trois entretiens répartis aléatoirement sur 15 jours, l’ensemble des aliments et des boissons consommés la veille de l’entretien.
Un bilan biologique, nutritionnel et environnemental, était proposé aux participants pour compléter cette enquête alimentaire : 

  • Pour les enfants : mesure du poids, de la taille et prélèvement d’une mèche de cheveux (pour évaluer leur exposition au mercure) ;
  • Pour les adultes : mesure du poids, de la taille, du tour de taille et du tour de hanches, de la pression artérielle ainsi que celle de marqueurs biologiques (cholestérol total, HDL et LDL, triglycérides, hémoglobine, ferritine, glycémie, hémoglobine glyquée, créatinine, iodurie, folates, vitamine D) et des contaminants de l’environnement (pesticides, plomb, cadmium, arsenic, mercure…) au moyen de prélèvements sanguins, urinaires et de cheveux.

L’activité physique et la sédentarité étaient décrites grâce à des données recueillies par des questionnaires adaptés à l’âge des personnes interrogées.
Ces informations ont été complétées par des données sociodémographiques, des informations relatives à des régimes alimentaires particuliers, à la prise de médicaments, au tabagisme et à la consommation d’alcool, à la connaissance antérieure d’un diabète, d’une hypercholestérolémie ou d’une hypertension artérielle, aux expositions environnementales, etc.
L’étude ENNS n’a pas inclus les enfants de moins de 3 ans ni les personnes de plus de 75 ans, considérés par ailleurs dans le cadre d’investigations spécifiques (voir l’étude Epifane pour les moins de 3 ans, et l’étude Anaïs pour les personnes âgées vivant en institution).
Le personnel enquêteur était constitué de professionnels de la santé ou de la nutrition (diététiciens/nes, infirmiers/ières, médecins) recrutés et formés par Santé publique France.
Depuis le colloque de 2007 et la rédaction du rapport de l’étude, de nombreuses analyses ont été réalisées grâce à la base de données constituée lors de l'étude ENNS, que ce soit dans le cadre du programme nutrition ou par d’autres programmes de Santé publique France. Les données ont également été utilisées dans le cadre de projets internationaux au titre de données de référence pour la France.

  • Accédez aux publications issues de l’étude ENNS en cliquant ici.
Publication à télécharger

Étude nationale nutrition santé, ENNS, 2006. Situation nutritionnelle en France en 2006 selon les indicateurs d'objectif et les repères...

Télécharger

L’étude Esteban (Étude de santé sur l’environnement, la biosurveillance, l’activité physique et la nutrition) 2014-2016

La troisième édition du PNNS avait inscrit dans ses objectifs pour 2011-2015, la reconduction de l’étude ENNS afin de disposer de données fiables d’évolution de la situation en matière de surveillance nutritionnelle. Cette reconduction fait l’objet du volet Nutrition de l’Étude de SanTé sur l’Environnement, la Biosurveillance, l’Activité physique et la Nutrition (Esteban) qui fut conduite par Santé publique France en 2014-2016.
L’étude Esteban est une étude nationale associant la surveillance de trois thématiques de santé, à savoir : l’exposition à certaines substances de l’environnement, la nutrition (alimentation, activité physique, sédentarité et état nutritionnel) et certaines maladies chroniques ou facteurs de risque de santé (diabète, allergies, maladies respiratoires, hypertension artérielle, hypercholestérolémie…). Il s’agit d’une enquête descriptive transversale, réalisée en France métropolitaine (hors Corse), sur un échantillon aléatoire stratifié à 3 degrés. Elle s’adressait aux enfants de 6-17 ans et aux adultes de 18-74 ans.
L’inclusion des sujets s’est déroulée d’avril 2014 à mars 2016 afin de tenir compte de la saisonnalité de l’alimentation et des expositions éventuelles. Le protocole de l’étude incluait une enquête par questionnaires (caractéristiques sociodémographiques et économiques, santé, activité physique et sédentarité, comportements, expositions…), la réalisation d’une enquête alimentaire (3 rappels des 24 heures réalisés par une diététicienne) et un examen de santé comprenant des mesures anthropométriques (poids et taille), une mesure de la pression artérielle, un EFR et des prélèvements biologiques (sang, urine et cheveux), afin de doser certains biomarqueurs environnementaux, nutritionnels et les IgE. Une mesure de l’activité physique par le port d’un accéléromètre a par ailleurs été proposée à un sous-échantillon d’enfants et d’adultes. Au final, 2503 adultes et 1104 enfants ont été inclus.
Les objectifs du volet Nutrition étaient de décrire les consommations alimentaires, l’activité physique, la sédentarité et l’état nutritionnel de la population résidant en France métropolitaine. Il s’agissait d’analyser les déterminants des comportements alimentaires et de suivre l’évolution des indicateurs ayant déjà fait l’objet d’un premier recueil, selon la même méthodologie, lors de la réalisation d’ENNS en 2006-2007.
Les résultats du volet Nutrition de l’étude Esteban sont publiés sous forme de chapitres thématiques. 

A lire aussi

rapport/synthèse 1/01/2016

Etude de santé sur l'environnement, la biosurveillance, l'activité physique et la nutrition (Esteban), 2014-2016. Volet Nutrition. Chap...

rapport/synthèse 1/01/2016

Étude de santé sur l'environnement, la biosurveillance, l'activité physique et la nutrition (Esteban 2014-2016). Chapitre Activité phys...

rapport/synthèse 1/09/2018

Étude de santé sur l'environnement, la biosurveillance, l'activité physique et la nutrition (Esteban 2014-2016) : Chapitre Consommation...

Menée tous les 7 ans environ, Esteban permettra de suivre l'évolution de nombreux paramètres de santé sur le long cours et de repérer certains phénomènes émergents.

  • Accédez aux publications issues de l’enquête Esteban en cliquant ici