Les résultats des études Abena

Pour poursuivre la surveillance nutritionnelle des populations vulnérables, l’étude Abena 2004-2005 a été reconduite durant l’hiver 2011-2012. Les objectifs de cette édition 2011-2012 étaient d’actualiser les connaissances sur les profils sociodémographiques, les habitudes alimentaires et l’état nutritionnel (corpulence, pression artérielle et marqueurs biologiques) des personnes ayant recours à l’aide alimentaire et de décrire les évolutions depuis 2004-2005.
En 2011-2012, l’état de santé des usagers de l’aide alimentaire demeurait préoccupant avec des prévalences des pathologies liées à la nutrition particulièrement élevées (obésité, hypertension artérielle (HTA), diabète, certains déficits vitaminiques) et une évolution contrastée depuis 2004-2005 (favorable pour l’anémie par déficit en fer mais défavorable pour l’obésité et l’HTA).
L’étude souligne en outre l’écart important entre les consommations de certains groupes d’aliments et les recommandations nutritionnelles, en particulier pour les fruits et légumes et les produits laitiers, bien que de légères améliorations aient été observées depuis 2004-2005. L’étude rappelle par ailleurs les conditions de vie difficiles des usagers de l’aide alimentaire, en termes notamment d’isolement, de difficultés de logement, de faibles niveaux de diplôme, de difficultés face à l’emploi, ainsi que d’accès et de renoncement aux soins. De plus, une part importante des usagers était dépendante de l’aide alimentaire pour se procurer des aliments, l’aide alimentaire étant même, pour certains aliments, la source exclusive d’approvisionnement. 

A lire aussi

rapport/synthèse 1/03/2013

Alimentation et état nutritionnel des bénéficiaires de l'aide alimentaire. Etude Abena 2011-2012 et évolutions depuis 2004-2005

rapport/synthèse 1/11/2007

Alimentation et état nutritionnel des bénéficiaires de l'aide alimentaire. Étude Abena, 2004-2005. Rapport de l'étude épidémiologique