Direction appui, traitements et analyses des données

Mis à jour le 06 juillet 2019

La Direction Appui, Traitements et Analyses des données (DATA) est une direction assurant l’appui à l’ensemble de l’agence pour le traitement et l’analyse des données. Les activités principales de la direction sont le data-management, l’analyse statistique, la géomatique, la métrologie, l’appui aux applications informatiques. La direction porte également la surveillance syndromique et soutient la conception, la mise en place et l’exploitation des enquêtes.

Les données exploitées proviennent :

  • de systèmes de surveillance spécifiques
  • d’un système de surveillance syndromique (SurSaUD®)
  • d’enquêtes (épidémiologiques et/ou comportementales)
  • de bases de données médico-administratives, notamment issues du Système National des Données de Santé (SNDS)
  • de données de référence (Insee, …), météorologiques, etc.

La DATA comprend une cinquantaine d’agents et est organisée en 3 unités :

  • l’unité «Applications, big data et surveillance syndromique»
  • l’unité «Appui et méthodes pour les études et investigations dans le domaine de la surveillance»
  • l’unité «Enquêtes».

La direction porte 2 programmes :

  • La surveillance syndromique
  • La modernisation de la collecte, l’analyse et la restitution des données

Elle est notamment en charge :

  • De mener le Baromètre de Santé publique France qui est un outil de pilotage de l’action publique dans le domaine de la santé. Cette enquête permet de suivre l’évolution des connaissances, comportements, et attitudes de santé des Français, et sert ainsi de mesure des effets des politiques publiques sur les grands sujets de santé. Cette enquête téléphonique repose sur un échantillon aléatoire.
  • De piloter la surveillance syndromique dont les objectifs scientifiques sont de détecter un événement sanitaire inattendu, d'estimer l’impact d’un événement environnemental ou sociétal, de surveiller des pathologies en dehors de tout événement, de détecter précocement un événement sanitaire prédéfini, tel qu’une épidémie saisonnière, en mesurer l’impact et les conséquences. Cette surveillance se base sur :- les données des services d’urgences hospitaliers adhérant au réseau OSCOUR® (organisation de la surveillance coordonnée des urgences),- les données des associations SOS Médecins,- les données de mortalité des services informatisés d’état-civil transmises par l’Insee,- les données de certification électronique des décès
  • D’administrer l’observatoire cartographique de l’agence (Géodes), permettant la visualisation d’indicateurs utiles à la décision et à l’action en santé publique. L’observatoire Géodes répond à une volonté forte de transparence et de modernité en permettant un accès libre simplifié à de nombreux indicateurs de santé. Les utilisateurs peuvent, grâce à cette plateforme accessible à tous :
  • Accéder à plus de 300 indicateurs concernant 40 thématiques
  • Faire des comparaisons entre des indicateurs régionaux et nationaux
  • Avoir le détail technique de chaque indicateur : la source, la période de mise à jour, etc.
  • Télécharger des cartes et des données et les partager sur les réseaux sociaux
  • Importer des données dans géodes et les comparer à celles de Santé publique France.