Bulletin de santé publique alcool en Corse. Janvier 2020.

Publié le 13 Janvier 2020
Mis à jour le 14 janvier 2020

Points clés

  • Les seules données de consommation en Corse concernent les jeunes de 17 ans (enquête Escapad). Chez ceux-ci, la prévalence de l’expérimentation de la consommation d’alcool est la plus importante des régions françaises (94 %). De même, la prévalence des alcoolisations ponctuelles importantes répétées est une des plus importantes en France, avec 21 %. Cependant, la prévalence de l’usage régulier, toujours chez les moins de 17 ans, ne diffère pas de la moyenne nationale.
  • Les passages aux urgences en lien direct avec l’alcool représentaient 0,82 % des passages aux urgences toutes causes confondues dans la région (vs 1,38 % au niveau France entière). 
  • En Corse, les taux standardisés d’incidence pour 100 000 personnes-années sur la période 2007-2016 pour les cancers des lèvres, bouche, pharynx (LBP) d’une part et de l’œsophage d’autre part, ne sont pas différents du niveau national.
  • La mortalité chez les femmes pour les mêmes cancers, ainsi que pour celui du larynx, ne se différenciaient pas non plus du niveau national.
  • La mortalité chez les hommes par cancer du larynx n’était pas non plus différente de la moyenne nationale. Par contre, ces taux étaient inférieurs au niveau national pour les cancers LBP et de l’œsophage.
  • Les taux standardisés de mortalité par les principales pathologies directement liées à l’alcool étaient de 6,1 chez les femmes et de 36,8 chez les hommes pour 100 000 personnes-années. Ils étaient plus de 20 % inférieurs aux taux nationaux.