Exposition cumulée aux rayonnements ionisants des patients en cardiologie interventionnelle : caractéristiques cliniques et dosimétriques

Publié le 1 Janvier 2012
Mis à jour le 9 septembre 2019

Les procédures de cardiologie interventionnelle entraînent une irradiation des patients susceptible d'engendrer des effets stochastiques à long terme tels que les cancers radio-induits. L'objectif était de caractériser la population exposée en termes de doses d'irradiation cumulées. Ont été inclus 1 591 patients, soumis à au moins une coronarographie ou une angioplastie sur une année dans un service d'hémodynamique de la clinique St-Gatien à Tours (France). Des informations cliniques et dosimétriques ont été collectées. Les doses ont été mathématiquement estimées pour le poumon, l'oesophage, la moelle osseuse et le sein. L'âge médian des patients était de 70 ans. Le pourcentage de co-morbidités était plus élevé que dans la population générale. La médiane cumulée sur l'année de leur produit dose surface et de leur dose efficace était respectivement de 48,4 Gy.cm2 et de 9,7 mSv. Les médianes des doses équivalentes cumulées à l'organe étaient de 41 mGy pour le poumon, 31 mGy pour l'oesophage, 10 mGy pour la moelle osseuse et 4 mGy pour le sein. Les niveaux de doses reçus au niveau des organes proches du coeur lors d'actes répétés de cardiologie interventionnelle sont relativement élevés. Le suivi épidémiologique de cette population à long terme nécessite de prendre en compte les caractéristiques cliniques de ces patients. (R.A.)

Auteur : Bernier MO, Jacob S, Maccia C, Bar O, Catelinois O, Blanchard D, Laurier D
Radioprotection, 2012, vol. 47, n°. 1, p. 93-103