COVID-19 : point épidémiologique en Martinique du 14 août 2020

Publié le 18 Août 2020
Mis à jour le 18 aout 2020

Points clés

En médecine de ville, du 3 au 9 août, le nombre estimé de consultations attribuables au Covid-19 parmi les consultations pour infections respiratoires aiguës (IRA) est stable (source : réseau de médecins sentinelles). Le nombre de visites pour suspicion Covid-19 réalisées par SOS Médecins reste faible et stable par rapport à la semaine précédente avec un total de 6 visites, tous âges confondus. A l’hôpital, deux passages aux urgences adultes du CHU de Martinique ont été signalés en semaine 32. Le nombre de patients confirmés/probables hospitalisés en service de réanimation est, au 9 août, de 3 dont 2 ont été transférés de Guyane dans le cadre du dispositif d’évacuation sanitaire. Du 3 au 9 août, 66 nouveaux cas confirmés ont été enregistrés versus 18 la semaine précédente : 32 cas sont liés à des clusters en milieux professionnels ou à des rassemblements dans le cadre d’événements festifs, 8 à des clusters familiaux et 26 sont des cas sporadiques. Parmi ces 26 personnes, on dénombre 8 personnes positives avec
une notion de voyage et 14 personnes qui se sont contaminées localement (autochtones). Trois clusters sont enregistrés depuis fin juillet (semaines 31 et 32) dont un associé à un rassemblement temporaire de personnes et deux en milieux professionnels.

Les données issues de la surveillance virologique (SI-DEP) en semaine 32 indiquent :

  • un taux de positivité de 2,3 %, supérieur à celui de la semaine précédente, mais qui reste en deçà du seuil de vigilance* ou d’alerte*;
  • un taux d’incidence de 18,4 pour 100 000 habitants qui dépasse le seuil de vigilance de 10 pour 1000 000 habitants** du fait d’une activité de dépistage importante.

Ainsi, les données de surveillance biologiques confirment une augmentation de la circulation du virus sur le territoire du fait de l’identification de clusters et de l’augmentation du nombre de cas autochtones. Les autres indicateurs (passages aux urgences, hospitalisations, consultations en médecine de ville) sont à des niveaux faibles. La vulnérabilité de la Martinique face au COVID-19 reste à ce jour limitée.