Point épidémiologique Covid-19 du 15 octobre : des indicateurs à la hausse, la circulation virale progresse

Publié chaque semaine, le point épidémiologique relatif à la surveillance de la Covid-19 présente une analyse détaillée des différents indicateurs mis en place par Santé publique France et son réseau de partenaires pour suivre l’évolution de l’épidémie et orienter les décisions publiques. Le point épidémiologique du 15 octobre montre que l’épidémie poursuit sa progression. Les indicateurs de suivi sont tous en hausse témoignant d’une progression de la circulation virale à des niveaux élevés en France métropolitaine. La plus grande vigilance doit être maintenue auprès des personnes à risques, notamment les personnes âgées, compte tenu de la fragilité de cette population dans laquelle survient le plus grand nombre de décès dus au SARS-CoV-2.

Mis à jour le 16 octobre 2020

Hausse de tous les indicateurs de suivi de l’épidémie

Avec 121 078 nouveaux cas confirmés du 5 au 11 octobre (+53% versus la semaine 40), la circulation du virus SARS-CoV-2 s’intensifie. Tous les indicateurs sont à la hausse : le taux de positivité chez l’ensemble des personnes testées augmente (12,2% en semaine 41 versus 9,1 % en semaine 40, +3,1 points) particulièrement chez les patients avec des symptômes (22,2% en semaine 41 versus 16,6% en semaine 40, +5,6 points).

Chez les personnes âgées de 65 à 74 ans, le nombre de cas a plus que triplé en 6 semaines (incidence multipliée par 3,4 depuis S36). Dans cette tranche d’âge, en semaine 41, l’incidence était de 103/100 000 habitants. Chez les personnes de 75 ans et plus, le nombre de cas hebdomadaire a été multiplié par 3,7 en 6 semaines. Dans cette tranche d’âge, en semaine 41, l’incidence était de 115/100 000 habitants. Cette augmentation du nombre de cas chez les personnes âgées est très préoccupante car ces personnes sont les plus à risque de complication de COVID-19.

Le nombre de nouveaux cas dans les établissements médico-sociaux (EMS) progressent avec 3 501 cas recensés en semaine 41. Les hospitalisations, les nouvelles admissions en réanimation et les décès à l’hôpital, en établissements d’hébergement pour personnes âgées (EHPA) et en EMS augmentent eux aussi respectivement de +19%, +1 ,9% et +12%.

Soixante-dix-huit départements sont classés en niveau de vulnérabilité élevé et 17 en niveau de vulnérabilité modéré.
L’ensemble de ces résultats témoigne du niveau élevé et de la progression de la circulation virale en France métropolitaine.

Des mesures de prévention appliquées par chacun pour le bénéfice de tous.

En l’absence de traitement curatif et de vaccin, et alors que plusieurs métropoles font l’objet d’un couvre-feu sanitaire, l’adoption par tous des mesures de préventions est cruciale.

Elles comprennent les mesures d’hygiène, de distance physique, la réduction des contacts (sans embrassade, sans serrer les mains, éviter les regroupements), le port approprié du masque.

La limitation des rassemblements ainsi que l’aération des endroits clos viennent compléter ces mesures qui doivent être respecter par tous. Se protéger soi-même, c’est aussi protéger les autres.

Afin de freiner la progression du virus SARS-CoV-2, il est important de maintenir la stratégie « Tester-Alerter-Protéger » : chaque personne présentant des symptômes évocateurs de COVID-19, même légers, doit s’isoler, porter le masque, réduire les contacts au strict minimum et réaliser un test diagnostic dans les plus brefs délais.

Les gestes barrières pour limiter la transmission du virus
a lire aussi

Communiqué de presse

Télécharger (pdf - 491.93 Ko)

Restez informés sur le COVID-19, France et Monde

Points de situation, questions-réponses, interviews d'experts... tout savoir sur l’infection au nouveau coronavirus (SARS-CoV-2), COVID-19, en France et dans le Monde