Point épidémiologique Covid-19 du 10 septembre : l’épidémie progresse et le nombre de cas aura doublé dans 14 jours si sa dynamique se maintient

Publié chaque semaine, le point épidémiologique relatif à la surveillance de la Covid-19 offre une analyse détaillée des différents indicateurs mis en place par Santé publique France et ses partenaires pour suivre l’évolution de l’épidémie et orienter les décisions publiques. Certains indicateurs sont actualisés quotidiennement sur l’observatoire cartographique Géodes. Le point épidémiologique du 10 septembre révèle une situation préoccupante : le virus circule dans la population et de manière très active chez les adultes jeunes. Sans changement de dynamique, le nombre hebdomadaire de nouveaux cas aura doublé dans 14 jours avec un risque de diffusion du virus vers des populations plus âgées et plus vulnérables.

Mis à jour le 11 septembre 2020

Un virus particulièrement actif chez les adultes jeunes

La circulation virale en France poursuit son augmentation. La plus forte augmentation des cas en semaine 36 était chez les 75 ans et plus, bien que le taux d’incidence dans cette tranche d’âge est encore relativement faible. L’augmentation de nouveaux cas reste prédominante chez les adultes
jeunes : en semaine 36, le taux d’incidence progresse sur toutes les tranches d’âge comprises entre 15 et 44 ans avec une augmentation particulièrement importante chez les 15-19 ans (+35%) puis les 40-44 ans (+23%).

Un impact sur le système de soin encore modéré, sauf en région PACA

Du 26 août au 1er septembre, le taux hebdomadaire de nouvelles hospitalisations de patients COVID-19 a augmenté dans toutes les régions à l’exception du Grand-Est, mais restent inférieurs à 5,0/100 000 habitants. En Provence-Alpes-Côte d’Azur, ce taux était de 10,3/100 000 habitants en semaine 36 vs 6,1/100 000 habitants en semaine 35. Le taux hebdomadaire d’admissions en réanimation de patients COVID-19 a augmenté dans toutes les régions, excepté en Corse et en Bretagne (taux stables) et a atteint 1,4/100 000 habitants en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Les niveaux d’hospitalisation et d’admission en réanimation sont aujourd’hui encore modérés en comparaison de la période mars-avril mais le risque de diffusion du virus vers des populations plus âgées pourrait impliquer une plus forte augmentation des hospitalisations, dont celles en réanimation, dans les semaines à venir

Des clusters en augmentation

Le nombre de clusters a fortement augmenté témoignant aussi d’une circulation active du virus sur le territoire. 291 clusters (hors Ehpad) ont été signalée en semaine 36, versus 200 en semaine 35. Les clusters issus des catégories « Milieu familial élargi » ou « Evènement public ou privé : rassemblements temporaires de personnes » représentent plus d’un quart des 1583 clusters signalés depuis le 9 mai. L’augmentation concerne également les Ehpad avec 224 clusters signalés du 9 mai au 7 septembre 2020. Depuis 6 semaines, le nombre hebdomadaire de nouveaux clusters (30 clusters en S36, 18 en S35) était supérieur à celui observé depuis début juin.

Des progrès restent à faire sur l’adoption systématique des mesures barrière de prévention

L’enquête CoviPrev montre que l’adoption systématique des mesures barrière de prévention varie selon les âges et selon les gestes. Il est important de rappeler que se protéger soi-même c’est aussi protéger les autres.

visuel affiche gestes barrières COVID-19
a lire aussi

Communiqué de presse

Télécharger (pdf - 559.81 Ko)