Les chutes accidentelles de grande hauteur d'enfants en Ile-de-France entre mai et septembre 2005

Publié le 1 Août 2006
Mis à jour le 10 septembre 2019

Les " chutes accidentelles de grande hauteur ", souvent appelées par simplification " défenestrations ", constituent un problème de santé publique ancien commun aux pays développés, principalement lié à l'habitat de grande hauteur. Ces accidents de la vie courante ont des conséquences redoutables, d'autant plus dramatiques qu'ils surviennent surtout chez les très jeunes enfants. En France, cette question a fait l'objet de quelques travaux [8-13]. Les campagnes médiatisées du printemps 2004 - 2005 [14-16], évoquant un nombre important de chutes accidentelles de grande hauteur chez les jeunes enfants en France (de l'ordre de 250 par an), ont amené la Direction générale de la santé à monter un groupe de travail sur les défenestrations, la Commission de la sécurité des consommateurs à rendre un avis en novembre 2005 [17], et l'Institut de veille sanitaire (InVS) à mettre en place une enquête en collaboration avec l'hôpital Necker - Enfants malades (Assistance Publique ¿ Hôpitaux de Paris). L'objectif de cette enquête était de fournir un descriptif détaillé et exhaustif des chutes accidentelles de grande hauteur d'enfants en Ile-de-France. La connaissance à travers cette enquête des caractéristiques des victimes (âge, sexe, résidence), de leur environnement sociodémographique, des conditions de survenue de la chute (surveillance de l'enfant, hauteur, type de sol) et des conséquences en termes de gravité des lésions et de devenir de l'enfant constituent des éléments indispensables pour l'élaboration d'un programme de prévention efficace des chutes accidentelles de grande hauteur chez l'enfant. (extrait introduction)

Auteur : Thelot B, Rigou A, Bonaldi C, Ricard C, Meyer P
Année de publication : 2006
Pages : 32 p.