Surveillance des accidents de la vie courante pendant la période de confinement de la pandémie de Covid-19

Publié le 22 Juillet 2020
Mis à jour le 23 juillet 2020

Introduction - Depuis la mise en place des mesures de confinement en lien avec la pandémie de Covid-19, les services d'urgences ont observé une diminution des recours aux urgences pour accident de la vie courante (AcVC) des cas peu graves et une augmentation des cas graves, notamment chez les jeunes enfants et les personnes âgées. L'objectif de cette étude était de décrire les effets du confinement sur les recours aux urgences pour AcVC, selon l'âge et le type d'AcVC, en France métropolitaine. Méthode - Les données de l'enquête permanente sur les accidents de la vie courante (EPAC) relatives aux recours aux soins d'urgence en milieu hospitalier suite à un AcVC ont été analysées pendant la période de confinement (16 mars au 10 mai 2020) et comparés à ceux produits pour la même période en 2019. Les effectifs de passages aux urgences pour AcVC et leurs pourcentages ont été décrits, pour l'ensemble des recours aux urgences et pour ceux nécessitant une hospitalisation, considérés comme cas graves. Les taux d'hospitalisation ont été calculés. Ils sont présentés par âge pour l'ensemble de la population, puis par âge, sexe, lieu de l'accident, activité au moment de l'accident et mécanismes accidentels chez les moins de 15 ans et les plus de 45 ans. Résultats - Le nombre de passages aux urgences pour AcVC a diminué de près de 50% pendant la période de confinement par rapport à la même période en 2019 (7 115 vs 15 881). Cette baisse a concerné tous les âges, et les hommes aussi bien que les femmes. Le nombre de passages aux urgences des accidents graves au domicile a augmenté chez les enfants de moins de 15 ans (+20% ; 227 vs 273) et chez les personnes de plus de 45 ans (+5% ; 449 vs 470). Le nombre de cas graves en lien avec une chute a augmenté chez les enfants âgés de 2 à 6 ans (+12%, 78 vs 86) et chez les 65-84 ans (+15%, 215 vs 248). Le nombre de cas sévères liés aux travaux domestiques chez les plus de 45 ans (+25%, 40 vs 50), notamment lors d'activité de jardinage a augmenté par rapport à 2019. Discussion - La production de ces connaissances est utile pour adapter la prévention des AcVC, et plus particulièrement celle des accidents domestiques durant une période de confinement, à destination des jeunes enfants et des personnes âgées.

Auteur : Rigou Annabel, Beltzer Nathalie, Réseau Enquête permanente sur les accidents de la vie courante (EPAC)
Bulletin épidémiologique hebdomadaire, 2020, n°. 20, p. 402-409