Salmonellose

Les salmonelloses non typhiques sont des maladies infectieuses dues à des salmonelles qui infectent le tube digestif. Elles sont généralement caractérisées par des troubles gastro-intestinaux.

Mis à jour le 17 juin 2019

Salmonellose : notre action

À l’origine de symptômes gastro-intestinaux pouvant se compliquer par des manifestations plus sévères, la salmonellose représente un risque sanitaire pour la population.

Pour Santé publique France, l’enjeu est de surveiller les infections humaines à Salmonella afin d’alerter les autorités en cas de menace pour la population ou d’épidémie. Cette surveillance permet également de détecter des changements dans les tendances épidémiologiques et des émergences dans l’objectif d’adapter les plans de surveillance et de contrôle des aliments de la direction générale de l'alimentation (DGAL) et la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF).

Enfin, Santé publique France investigue régulièrement des toxi-infections alimentaires collectives (TIAC) à Salmonella et des cas groupés de salmonellose afin d’identifier une source de contamination commune. Le but final est de diminuer le nombre de malades grâce aux mesures de contrôle (retrait et rappel en particulier des aliments concernés) qui seront mises en place par les partenaires de Santé publique France (DGS, DGAl, DGCCRF).

La surveillance épidémiologique des infections à salmonella grâce à deux dispositifs complémentaires 

La surveillance épidémiologique des salmonelloses humaines menée par Santé publique France est basée sur les données issues :

  • Du Centre national de référence (CNR) des Salmonella à l’Institut Pasteur qui analyse par séquençage du génome des souches (environ 10 000 par an) envoyées par des laboratoires d’analyses de biologie médicale et laboratoires hospitaliers Ces données permettent de suivre l’évolution du nombre de souches de Salmonella isolées chez l’homme, et de détecter des épidémies. Parallèlement, est étudiée aussi la résistance aux antibiotiques de Salmonella.

Les Tiac se définissent par l’apparition d'au moins 2 cas similaires d'une symptomatologie en général gastro-intestinale, dont on peut rapporter la cause à une même origine alimentaire. Elles sont à déclaration obligatoire. Environ 1 tiers des TIAC déclarées pour lesquelles une confirmation microbiologique a pu être réalisée concernent Salmonella.

Par ailleurs, Santé publique France participe au réseau de surveillance européen des infections gastro-intestinales humaines, parmi lesquelles les salmonelloses : European Food- and Waterborne Disease and Zoonoses Surveillance Network (FWD-net).

Créé en 2007, il permet, par mise en commun des données nationales, une surveillance des infections gastro-intestinales humaines dont les salmonelloses au niveau européen et une collaboration lors des investigations concernant des épidémies affectant plusieurs pays.

Des actions de prévention contre la salmonellose

Santé publique France rappelle les mesures de prévention à adopter basées sur les règles d’hygiène en restauration collective, en restauration familiale et en cas de contact avec des animaux, notamment les nouveaux animaux de compagnie comme les reptiles.

En savoir plus sur les mesures d'hygiène

Publication à télécharger

Salmonelloses chez des jeunes enfants et exposition aux reptiles domestiques : investigation en France métropolitaine en 2012

En savoir plus