Prévalence des accidents vasculaires cérébraux et de leurs séquelles et impact sur les activités de la vie quotidienne : apports des enquêtes déclaratives Handicap - santé - ménages et Handicap - santé - institution, 2008-2009

Publié le 10 Janvier 2012
Mis à jour le 5 juillet 2019

Objectifs - Les objectifs de cette étude étaient d'estimer la prévalence des accidents vasculaires cérébraux (AVC) et de leurs séquelles dans la population française résidant en ménage ordinaire ou en institution, et de décrire les limitations de déplacement et les difficultés pour les activités de la vie quotidienne (ADL) des personnes avec séquelles d'AVC. Méthodes - Handicapsanté est un système d'enquêtes déclaratives par entretien en faceàface comprenant un volet " ménages " (HSM, réalisée en 2008) et un volet " institution " (HSI, en 2009) ; 29 931 personnes ont été interrogées pour HSM et 9 104 pour HSI. Résultats - HSM et HSI ont permis d'estimer la prévalence des antécédents d'AVC à 1,2% et celle des séquelles à 0,8%. Les séquelles les plus fréquentes étaient des troubles de l'équilibre et de la mémoire. Parmi les personnes avec séquelles, 51% ont déclaré avoir beaucoup de difficultés ou ne pas pouvoir marcher 500 mètres, et 45,3% des difficultés pour au moins une ADL (la toilette le plus souvent). Les personnes avec séquelles d'AVC étaient 11,1% à résider en institution, dont 86,8% avec des difficultés pour au moins une ADL. Conclusion - La prévalence des séquelles d'AVC dans la population française a été estimée à 0,8%. L'impact sur les ADL est fréquent : il concerne près de la moitié des personnes avec séquelles, cette proportion s'élevant à 9 sur 10 pour celles qui étaient en institution. (R.A.)

Auteur : de Peretti C, Grimaud O, Tuppin P, Chin F, Woimant F
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2012, n°. 1, p. 1-6