West nile virus

Le Virus du Nil Occidental (ou West Nile Virus) est un arbovirus principalement transmis par des moustiques pouvant provoquer des atteintes neurologiques. Il est présent sur le bassin méditerranéen.

Mis à jour le 17 juin 2019

West Nile virus : données 

Une recrudescence importante du virus West Nile en Europe en 2018 

En France métropolitaine 

Le virus West Nile a circulé ponctuellement sur le pourtour méditerranéen, sous forme de foyers limités le plus souvent équins sans cas humains. 

Ces dernières années : 

  • En 2015, un cas humain (forme fébrile non neuro-invasive) a été identifié dans le Gard, alors que sévissait une épizootie équine importante avec 48 chevaux infectés, principalement en grande Camargue (Gard, Hérault et Bouches-du-Rhône).
  • En 2017, 2 cas humains (formes fébriles non neuro-invasives) ont été identifiés dans les Alpes-Maritimes ainsi qu’une infection asymptomatique chez un cheval. 
  • En 2018, à la date du 27 novembre, 25 cas d'infection humaine autochtone à virus West Nile ont été identifiés sur le pourtour méditerranéen français. 

Régions 

Départements 

Nombre de cas 

Provence-Alpes-Côte d’Azur 

Alpes Maritimes 

20 

 

Vaucluse 

1 

 

Bouches du Rhône 

1 

Occitanie 

Pyrénées Orientales 

1 

Corse 

Corse du Sud 

2 

La date de début des signes cliniques étaient comprises entre le 7 juillet (Alpes Maritimes) et le 25 septembre (Corse).  Les manifestations de l’infection se répartissaient en 16 formes fébriles, 6 formes neuro-invasives et 2 formes asymptomatiques. 

Il s’agissait de 12 hommes et de 13 femmes âgés de 17 à 79 ans. 

En Europe

Les données de la surveillance épidémiologique du virus West Nile en Europe et dans les pays avoisinants sont publiées et actualisées toutes les semaines par l’ECDC. L’année 2018 a été caractérisée par une circulation précoce et particulièrement intense du virus West Nile. 
Précisions et carte disponibles sur le site de l’ECDC.

Dans les départements d’Outremer 

A ce jour, aucune épidémie du virus West Nile n’a été documentée à la Réunion ou à Mayotte mais le moustique y est présent et le virus circule de façon endémique à Madagascar. 

Dans les départements de Guadeloupe et de Martinique, il existe un dispositif de surveillance épidémiologique des cas humains depuis 2003. Le virus West Nile a été retrouvé chez des animaux au Mexique et dans les Caraïbes (probablement importé par des oiseaux migrateurs). En Guadeloupe une étude sérologique a mis en évidence des séropositivités chez des chevaux en 2002.