Enquête sur la délivrance d'immunoglobulines prophylactiques après exposition à un cas de rougeole, France, 2010-2011

Publié le 19 Février 2013
Mis à jour le 9 septembre 2019

En France, près de 23 000 cas de rougeole et 10 décès ont été notifiés entre janvier 2008 et août 2012. Les autorités recommandent la délivrance d'immunoglobulines humaines polyvalentes après exposition à un cas de rougeole pour certaines catégories de personnes non vaccinées et dans certaines conditions. Nous avons mené une enquête par voie postale auprès de 368 pharmacies d'hôpitaux en France métropolitaine, entre le 1er janvier 2010 et le 31 août 2011, afin d'estimer le nombre de personnes concernées par cette mesure et d'évaluer l'application des recommandations (délai post-exposition, confirmation du cas contact). Le taux de réponse a été de 73%. Au total, 400 patients ayant bénéficié d'une délivrance d'immunoglobulines ont été dénombrés, la plupart d'entre eux étant des enfants âgés de moins de 1 an. Parmi les 250 patients pour lesquels l'information était disponible, 84% ont bénéficié d'une administration d'immunoglobulines dans les 6 jours post-exposition, comme recommandé. Cependant, seuls 48% des 209 cas contacts renseignés étaient confirmés lors de la délivrance des immunoglobulines. Cette enquête est la première évaluation de ces mesures depuis leur introduction en 2005. (R.A)

Auteur : Bernier A, Le Goaster C, Peigue Lafeuille H, Floret D
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2013, n°. 6, p. 52-5