Fièvres typhoïde et paratyphoïde

Les fièvres typhoïdes et paratyphoïdes sont rares en France métropolitaine, où elles sont le plus souvent consécutives à un voyage en zone d’endémie (régions à faible niveau d’hygiène).

Mis à jour le 17 juin 2019

Fièvres typhoïdes et paratyphoïdes : notre action

Les fièvres typhoïdes et paratyphoïdes sont des infections pouvant être graves. Le plus souvent liées à l’ingestion d’aliments contaminés, elles sont devenues rares en France métropolitaine. Les cas diagnostiqués en France sont le plus souvent consécutifs à un voyage en zone d’endémie (régions à faible niveau d’hygiène). Ces infections constituent un enjeu de santé publique. Les cas d’infection chez des personnes résidant en collectivité ou manipulatrices de denrées alimentaires dans un cadre professionnel sont l’objet d’une éviction temporaire (école, crèche, travail…) afin de prévenir tout risque de diffusion.

La surveillance épidémiologique des fièvres typhoïdes et paratyphoïdes

La surveillance des fièvres typhoïdes et paratyphoïdes en France repose sur la déclaration obligatoire et sur un réseau de partenaires.

La déclaration obligatoire

Les fièvres typhoïdes et paratyphoïdes sont des maladies à déclaration obligatoire depuis 1903 (loi du 15 février 1902 relative à la protection de la santé publique ; Journal Officiel du 19/02/1902 ; décret n°99-363 du 6 mai 1999 fixant la liste des maladies faisant l'objet d'une transmission obligatoire de données individuelles à l'autorité sanitaire et modifiant le code de la santé publique).
La déclaration obligatoire permet l’étude des caractéristiques épidémiologiques de la maladie, le suivi des tendances évolutives, la détection de cas groupés pouvant être liés à une source commune. Elle permet également de procéder à la recherche des causes et des modalités de contamination, afin de limiter la contagion en mettant en œuvre des actions de prévention.
La surveillance est également microbiologique : les souches de Salmonella Typhi et Paratyphi isolées dans les laboratoires de biologie médicale sont adressées sur la base du volontariat au Centre National de Référence (CNR) des Escherichia coli, Salmonella, Shigella à l’Institut Pasteur de Paris qui assure la surveillance microbiologique des souches.
Jusqu’en 2003, le critère de déclaration était une hémoculture positive à Salmonella Typhi ou Salmonella Paratyphi A ou B. Depuis 2003, les critères de déclaration ont été révisés afin de s’accorder avec la définition européenne et sont désormais « un tableau clinique évocateur de fièvre typhoïde ou paratyphoïde associé à un isolement de Salmonella Typhi ou Paratyphi A, B ou C quel que soit le site d’isolement ». Les infections dues à d’autres sérotypes de salmonelles (salmonelles dites « mineures ») ne doivent pas être déclarées sauf s’il s’agit de cas groupés lors d’une toxi-infection alimentaire collective (TIAC) qui relève alors de la déclaration obligatoire de TIAC.

Définition de cas à notifier et signaler

Cas signalés

Type de fiche
de notification

Cas notifiés

Critères de signalement et de notification

cas confirmés

fiche simple téléchargeable sur Internet

cas confirmés

cas confirmé : tableau clinique évocateur de fièvre typhoïde ou paratyphoïde associé à un isolement de Salmonella Typhi, Paratyphi A, B ou C quel que soit le site d'isolement

à noter : ne pas notifier les sérologies positives à Salmonella Typhi et Paratyphi, ni les infections à d'autres sérotypes de Salmonella (S. Typhimurium, S. Enteritidis, par exemple) quel que soit le site d'isolement

Pour déclarer la maladie

17/06/2019

Fiche de notification

24/06/2019

Information des personnes sur la notification des maladies à déclaration obligatoire

Un réseau de partenaires

Ce programme de surveillance s’appuie sur plusieurs partenaires :

INSTITUT PASTEUR / UNITE DE RECHERCHE ET D'EXPERTISE DES BACTERIES PATHOGENES ENTERIQUES
28 RUE DU DOCTEUR ROUX
75724 PARIS CEDEX 15
Nom du responsable : Dr François-Xavier WEILL
Tél. : 01 45 68 83 45 - Fax : 01 45 68 83 45
Email : salmonella@pasteur.fr ; colishig@pasteur.fr ; francois-xavier.weill@pasteur.fr
Pour en savoir plus sur les missions des Centres nationaux de référence, cliquer ici.

Une action de prévention contre les fièvres typhoïdes et paratyphoïdes

Santé publique France participe à la promotion de la vaccination à travers plusieurs outils (site internet, campagne de promotion, brochures…). Nous avons créé un site d’information sur les différentes vaccinations existantes en France, afin de répondre de façon fiable et scientifiquement validée aux questions que peuvent se poser la population et les professionnels de santé sur le sujet.
Une rubrique consacrée à la vaccination contre les fièvres typhoïdes est disponible dans deux espaces dédiés l’un en direction grand public et l’autre en direction des professionnels, pour mieux les accompagner dans leur pratique.

Par ailleurs, le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) consacré aux recommandations sanitaires pour les voyageurs s’enrichit d’année en année en fonction des évolutions épidémiologiques des maladies, de l’avancée des connaissances et de l’introduction de nouvelles réglementations. Ces recommandations permettent d’informer les voyageurs et les professionnels de santé des bonnes pratiques avant un voyage en zone à risque.

A télécharger

Recommandations sanitaires pour les voyageurs, 2018 (à l'attention des professionnels de santé)

En savoir plus