La syphilis en France : analyse des données de surveillance sur 10 ans, 2000-2009.

Publié le 5 Juillet 2011
Mis à jour le 10 septembre 2019

Contexte - Suite à la recrudescence de la syphilis en France en 2000, un système de surveillance a été mis en place. Les données recueillies sur 10 ans permettent de décrire les tendances et l'évolution des caractéristiques des patients. Méthodes - Le système de surveillance repose sur la participation volontaire de cliniciens. La définition de cas clinique et biologique inclut les syphilis précoces (<1 an). Résultats - Entre 2000 et 2009, 4 022 cas de syphilis précoces ont été notifiés. Sur cette même période, le nombre de sites participants a augmenté. Le nombre de cas a augmenté en 2007, puis diminué ces deux dernières années ; ces tendances sont confirmées dans les sites à participation constante. Globalement, le profil des personnes atteintes de syphilis a peu évolué. Sont constatés : une majorité (83%) d'hommes ayant des rapports sexuels avec d'autres hommes ; une baisse de 53% à 41% de la prévalence du VIH ; et une augmentation récente des syphilis déclarées au stade latent. La proportion de femmes était de 5% ; 15% d'entre elles ont consulté en cours de grossesse. Conclusion - Le nombre de cas de syphilis a baissé ces deux dernières années. Il pourrait s'agir d'une baisse soit de l'incidence, soit liée aux limites du système de surveillance ou à un retard au diagnostic. Les campagnes d'information sur les risques de transmission des IST, dont la syphilis congénitale, demeurent souhaitables. (R.A.)

Auteur : Bouyssou A, Janier M, Dupin N, Alcaraz I, Vernay Vaisse C, Basselier B, Spenatto N, Dhotte P, Castano F, Semaille C, Gallay A
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2011, n°. 26-27-28, p. 295-8