Hospitalisation des enfants diabétiques en France en 2007-2008. Étude Entred-Enfant 2007.

Publié le 12 Novembre 2013
Mis à jour le 10 septembre 2019

Objectifs : décrire les caractéristiques de l'hospitalisation (hors hospitalisations inaugurales) des enfants diabétiques et les caractéristiques des enfants diabétiques hospitalisés. Méthodes : 924 enfants (âge <18 ans) ayant bénéficié d'au moins trois remboursements d'antidiabétiques oraux et/ou d'insuline sur la période du 01/08/06 au 31/07/07, ont été tirés au sort parmi les bénéficiaires de deux régimes de l'Assurance maladie. Les remboursements de soins et les séjours hospitaliers ont été analysés sur la période du 1er août 2007 au 31 juillet 2008. Les enfants non traités par insuline sur la période ont été exclus. Résultats : l'étude a inclus 884 enfants (50% garçons, âge moyen 12±4 ans) dont 82% étaient suivis principalement à l'hôpital. Durant l'année d'étude, 52% des enfants ont été hospitalisés, 21% plusieurs fois. Environ un tiers (36%) des enfants ont été hospitalisés pour suivi et 13% pour complications aiguës du diabète. Les enfants hospitalisés comparés aux enfants non hospitalisés, pour suivi du diabète, étaient plus souvent porteurs d'une pompe à insuline (p<0,01) et suivis principalement par un médecin hospitalier (p<0,0001). L'hospitalisation pour suivi était moins fréquente parmi les adolescents âgés de 15 ans et plus (p<0,02). Les enfants hospitalisés pour complications aiguës du diabète bénéficiaient plus souvent de la Couverture maladie universelle (p<0,001) que les enfants non hospitalisés pour complications aiguës. La fréquence d'hospitalisation pour acidocétose était plus élevée parmi les filles que parmi les garçons (p<0,02). Conclusion : l'étude a permis d'évaluer le poids de la prise en charge hospitalière des enfants et adolescents diabétiques en 2007-2008. Les hospitalisations pour complication aiguë trop fréquentes pourraient en partie être évitées par un meilleur contrôle du diabète. La prise en charge du diabète, passant par un bilan pluridisciplinaire annuel majoritairement hospitalier, restait trop peu pratiquée.(R.A.)

Auteur : Mandereau Bruno L, Beltrand J, Milovanovic I, Chantry M, Levy Marchal C, Druet C
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2013, n°. 37-38, p. 464-470