Prise en charge médicale et thérapeutique du diabète

Mis à jour le 20 mai 2019

La prise en charge médicale et thérapeutique des personnes diabétiques est principalement étudiée à partir des études Entred, réalisées en 2001 et 2007. Les traitements antidiabétiques se sont intensifiés entre 2001 et 2007 et les choix thérapeutiques se sont modifiés, correspondant davantage aux recommandations actuelles. Toutefois, le contrôle glycémique est encore insuffisant pour 41 % des personnes diabétiques de type 2 (HbA1c> 7 %), ce qui les expose au risque de complications sur le rein, les yeux, les nerfs et les vaisseaux. L'escalade thérapeutique actuellement recommandée, conduisant à ajouter un puis deux puis trois antidiabétiques oraux, puis l'insuline si le contrôle glycémique est insuffisant, est donc encore imparfaitement suivie. Les traitements préventifs des maladies cardiovasculaires et rénales se sont aussi beaucoup intensifiés, ce qui a eu pour effet direct la baisse importante des niveaux de pression artérielle et de cholestérol entre 2001 et 2007. Là encore, des améliorations restent possibles, en particulier en ce qui concerne le contrôle de la pression artérielle, puisque 49 % des personnes diabétiques de type 2 ont une pression artérielle qui dépasse strictement le seuil recommandé de 130/80 mmHg. D'importantes améliorations de la qualité du suivi médical ont été observées, les actes nécessaires au dépistage et au suivi des complications du diabète étant plus souvent pratiqués. Toutefois, le fond d'œil nécessaire au dépistage de la rétinopathie, et le dosage de l'albumine dans les urines nécessaire au dépistage de l'atteinte rénale précoce, restent encore trop peu pratiqués et ont peu progressé. L'examen attentif des pieds, qui vise à dépister la neuropathie et l'atteinte vasculaire périphérique et à traiter précocement toute lésion, est très insuffisamment pratiqué. Les médecins généralistes suivent seuls, sans recours au diabétologue, 87 % de ces patients. Les médecins généralistes sont donc les acteurs essentiels des progrès réalisés et de ceux restant à faire, en tant que coordonateurs du parcours de soins, entre paramédicaux et spécialistes du diabète.

En savoir plus :