Facteurs d'adhésion au dépistage organisé du cancer du sein : étude FADO-sein

Publié le 1 Juin 2007
Mis à jour le 10 septembre 2019

En France, le cancer du sein est le plus fréquent des cancers féminins et représentait, en 2000, 35,7 % de l'ensemble des nouveaux cas de cancers et 20,2 % des décès par cancer chez la femme. Le programme de dépistage organisé (DO) du cancer du sein est généralisé à tout le territoire depuis 2004. Il cible les femmes de 50 à 74 ans auxquelles il propose une mammographie gratuite tous les deux ans avec une double lecture en cas de cliché négatif. L'évaluation du programme de DO du cancer du sein montrait en 2005 un taux de participation de 45 %, inférieur au taux de 70 % recommandé au niveau européen. Le taux de couverture mammographique estimé par le Baromètre cancer 2005 de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé était d'environ 70 %. La part du dépistage individuel (DI) dans la couverture mammographique semble être proche de 15-20 %. La participation insuffisante des femmes au programme de DO a pour conséquence une baisse de l'efficacité attendue du dépistage sur la mortalité. De plus, le recours des femmes au DI a des conséquences sur le rapport coût-efficacité du programme. L'objectif de l'étude sur les facteurs d'adhésion au dépistage organisé (FADO) était d'analyser les caractéristiques, tant sociodémographiques que d'accès aux soins, associées à la participation ou non au DO ainsi qu'au DI afin de mieux cibler les actions de sensibilisation des femmes et des professionnels de santé. (R.A.)

Auteur : Duport N, Ancelle Park R, Boussac Zarebska M, Uhry Z, Bloch J
Année de publication : 2007
Pages : 6 p.