Lung and breast cancer mortality among women in France: future trends

Publié le 1 December 2012
Mis à jour le 9 septembre 2019

Estimates of mortality in future years are crucial for communication, prevention and anticipation related to the burden of diseases and for developing scenarios studying the effects of reducing environmental exposure. The aim of this study is to project observed trends of mortality in France for lung and breast cancer among females to 2021. Projections of mortality rates are based on a Bayesian age-period-cohort model and a Poisson distribution. We used cancer mortality data from the French mortality register (period 1977-2006) and population data from population registers (estimated for 1977-2006 and projected for period 2007-2021 using five scenarios: largest, smallest, youngest, older, average population). Alternative models were tested (generalized additive model, negative binomial distribution). For the average population scenario, lung and breast cancer mortality rates age-standardized to the world population, are respectively: 11.5 per 10(5) women (Credibility interval: 10.3-12.8) and 15.9 (14.4-17.6) in 2007-2011, 14.6 (11.7-18.1) and 14.5 (11.6-18.0) in 2012-2016, 18.2 (12.6-26.0) and 13.3 (9.1-18.9) in 2017-2021. Projections show an ongoing increase for lung cancer and decrease for breast cancer mortality rates, which are expected to be equal in 2012-2016. Compared projections of these two cancers using a similar method had not been done before. Aggressive prevention strategies targeting smoking among women are needed to control this fast growing epidemic of avoidable cancer. Planning of health care capacity for diagnosis and treatment of cancer among females is also necessary. Traduction du résumé : Estimer la mortalité pour les années à venir est très important en termes de communication, de prévention d'anticipation quant au fardeau des maladies, mais aussi pour élaborer des scénarios s'intéressant aux effets de la réduction des expositions environnementales. Cette étude a pour objectif de projeter les tendances observées des mortalités dues aux cancers du poumon et du sein chez les femmes en France jusqu'en 2021. Les projections des taux de mortalité sont basées sur un modèle âge-période-cohorte bayésien, et sur une distribution de probabilité suivant une loi de Poisson. Nous avons utilisé les données de mortalité par cancer extraites de la base du CépiDC (période 1977-2006) et les données de population de l'Insee (estimées pour 1977-2006 et projetées pour la période 2007-2021 à l'aide de cinq scénarios : la population la plus grande, la plus petite, la plus jeune, la plus âgée et la population moyenne). D'autres modèles ont été testés (modèle additif généralisé, distribution binomiale négative). Pour le scénario avec la population moyenne, les taux de mortalité liée aux cancers du poumon et du sein, standardisés selon l'âge (population mondiale) sont respectivement de 11,5 pour 105 femmes (intervalle de crédibilité : 10,3-12,8) et 15,9 (14.4-17,6) en 2007-2011, 14,6 (11,7-18,1) et 14,5 ( 11,6-18,0) en 2012-2016, 18,2 (12,6-26,0) et 13,3 (9,1-18,9) en 2017-2021. Les projections indiquent une augmentation constante des taux de mortalité due au cancer du poumon et une diminution des taux de mortalité due au cancer du sein, qui devraient être égaux en 2012-2016. Il s'agit de la première fois que l'on compare les projections de ces deux cancers à l'aide d'une méthode similaire. Des stratégies de prévention agressives, ciblant le tabagisme chez les femmes sont nécessaires pour lutter contre cette épidémie de cancers lesquels sont évitables. Il est également indispensable de planifier les capacités en termes de structures de soins, de diagnostic et de traitement du cancer chez les femmes. (Traduction effectuée par la Cellule de Valorisation Editoriale CeVE- de l'InVS)

Auteur : Eilstein D, Eshai K
Cancer Epidemiology, 2012, vol. 36, n°. 6, p. e341 e348