Tuberculose en France : données épidémiologiques 2019

Santé publique France publie les données annuelles de surveillance de la tuberculose en France. Aucun changement notable n'est observé en 2019 par rapport à l'année précédente.

Mis à jour le 31 mars 2021

La tuberculose est une maladie due à un bacille (mycobactérie du complexe tuberculosis) qui atteint le plus souvent les poumons mais qui peut également parfois atteindre d’autres organes. C’est une maladie transmissible par voie aérienne, par dispersion de gouttelettes de secrétions bronchiques, à partir d'un malade contagieux, particulièrement lorsqu’il tousse.

Aujourd’hui en France, l’identification rapide des cas de tuberculose (investigation, dépistage ciblé) ainsi que le traitement des infections tuberculeuses latentes identifiées restent les éléments principaux de la lutte antituberculeuse, complétée par la vaccination BCG (Bacille de Calmette et Guérin) qui protège surtout contre les formes graves chez l’enfant.

Points clés 2019

Au niveau national

  • 5 116 cas déclarés, soit un taux d’incidence de 7,6 cas pour 100 000 habitants. Au cours des 10 dernières années cette incidence était comprise entre 8,0 et 7,1.
  • 3 catégories de la population identifiées comme les plus affectées par la maladie et pour lesquelles les efforts de contrôle et de prévention devraient se focaliser en priorité :
    • personnes sans domicile fixe (222 cas pour 100 000 habitants) ;
    • personnes nées hors de France (38,5 cas pour 100 000 habitants) ;
    • personnes détenues (58 cas pour 100 000 habitants).
  • Diminution du nombre de cas de tuberculoses multi résistantes (MDR) : 75 en 2019, contre 82 cas en 2018.
  • La modification de la politique vaccinale BCG en 2007 et la pénurie récente de vaccin n’ont pas impacté l’épidémiologie de la tuberculose de l’enfant. Les formes graves de tuberculose chez l’enfant (méningées ou miliaires) sont en baisse (10 cas en 2019) et conformes aux prédictions effectuées lors de la suspension de l’obligation vaccinale BCG.

Au niveau régional 

  • Les disparités territoriales et populationnelles sont comparables à celles observées les années antérieures. Il existe une distribution hétérogène de la tuberculose selon les régions et les populations.
  • Les incidences les plus élevées demeurent dans les 3 mêmes régions :
    • Guyane (25,7 cas pour 100 000 habitants) ;
    • Ile-de-France (16,4 cas pour 100 000 habitants) ;
    • Mayotte (10 cas pour 100 000 habitants).

L’Ile-de-France cumule 36% des cas. La Seine-Saint Denis est le département de France métropolitaine le plus affecté (26,4 cas pour 100 000 habitants).

Nombre de cas déclarés entre 2000 et 2019

Tuberculose - Nombre de cas déclarés entre 2000 et 2019

Cartes sur Géodes

Pour accéder aux cartes sur l’Observatoire Géodes, cliquez ici puis sur "Indicateurs" puis aller sur "Pathologies / T / Tuberculose".