Maigreur, obésité et perte d'autonomie chez les personnes âgées à domicile en France. L'enquête nationale Handicap-Santé volet « ménages », 2008

Publié le 22 Octobre 2013
Mis à jour le 5 juillet 2019

Introduction : l'objectif était de décrire la prévalence de l'obésité et de la maigreur chez les personnes âgées à domicile en France et d'étudier leur association avec la perte d'autonomie. Méthodes : l'enquête nationale Handicap-Santé, volet " ménages ", réalisée en 2008, comportait un recueil en face-à-face de données sociodémographiques, anthropométriques et sur les restrictions d'activité de la vie quotidienne. Les relations entre catégories d'indice de masse corporelle (IMC) et perte d'autonomie (au moins une restriction d'activité) ont été analysées par des régressions logistiques multivariées ajustées sur les caractéristiques sociodémographiques. Résultats : les analyses ont porté sur 4 296 personnes âgées de 75 ans et plus. La prévalence de la maigreur (IMC<21) s'élevait à 14,9% [13,3-16,7]. Elle était plus élevée chez les femmes (19,6%) que chez les hommes (7,6%) et augmentait avec l'âge (p<10-3). La prévalence de l'obésité (IMCe30) s'élevait à 14,6% [13,1-16,2]. Elle diminuait avec l'âge (p<10-3). Chez les hommes, le risque de perte d'autonomie était augmenté en cas de maigreur (ORa=2,7 ; p=0,007) ou d'obésité (ORa=1,9 ; p=0,005) comparé à la corpulence normale. Chez les femmes, il augmentait en cas de surpoids (ORa=1,7 ; p=10-3) ou d'obésité (ORa=2,9 ; p<10-3) comparé à la corpulence normale. Conclusion : l'obésité et la maigreur sont fréquentes parmi les personnes âgées à domicile et s'accompagnent d'un risque accru de perte d'autonomie. Dans un contexte marqué par le vieillissement de la population et l'augmentation de l'obésité chez les jeunes adultes, la surveillance nutritionnelle des personnes âgées constitue un enjeu de santé publique important. (R.A.)

Auteur : Vernay M, Chan Chee C, Szego E, Castetbon K
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2013, n°. 33-34, p. 425-32