Les intoxications signalées aux centres antipoison français en 2006

Publié le 30 Avril 2008
Mis à jour le 5 juillet 2019

Cet article présente une synthèse des cas d'exposition à un toxique signalés aux 10 centres antipoison et de toxicovigilance français en 2006 dans le cadre de la " réponse toxicologique à l'urgence ". Les données sont issues d'extractions de la base nationale des cas d'intoxication et des rapports d'activités. En 2006, 197 042 cas d'exposition humaine ont été renseignés et 130 463 ont été analysées, la majorité (82,5 %) étant accidentelles. Dans ces circonstances, les enfants âgés de 1 à 4 ans représentent la classe d'âge la plus fréquente (46,3 %), et les spécialités pharmaceutiques (28 %), suivies des produits à usage domestique (19,2 %), sont le plus souvent impliqués. Les intoxications volontaires (14,1 %) correspondent principalement à des conduites suicidaires (92,6 %) et concernent majoritairement des femmes (62,4 %). Les spécialités pharmaceutiques (65,8 %), et en particulier le paracétamol (9,8 %), sont le plus souvent impliqués. Les intoxications mortelles, au nombre de 138, sont majoritairement intentionnelles (65,4 %) et observées chez des personnes âgées de 30 à 59 ans (53,8 %) ; l'éthanol (15,2 %), le monoxyde de carbone (14,5 %) et les fumées d'incendie (5,8 %) sont les agents le plus souvent impliqués.

Auteur : Villa A, Cochet A, Guyodo G
La Revue du praticien, 2008, vol. 58, n°. 8, p. 825-31