La maladie de Chagas (ou trypanosomose américaine) en France

Publié le 14 Mai 2012
Mis à jour le 5 juillet 2019

La maladie de Chagas est une anthropozoonose due à Trypanosoma cruzi, transmis par l'intermédiaire des déjections de punaises hématophages (triatomes) de la famille des Reduviidae déposées sur la peau ou les muqueuses lors d'un repas sanguin. Il existe un important réservoir animal (mammifères sauvages et domestiques). La contamination de l'homme peut se faire par transmission vectorielle, par voie transplacentaire et digestive, par transfusion sanguine ou transplantation d'organe et de fac?on accidentelle. La maladie évolue en deux phases. La phase aiguë, souvent pauci symptomatique, passe généralement inaperçue. Elle est suivie par la phase chronique. La majorité des patients reste asymptomatique toute leur vie. Dans près d'un tiers des cas, des complications cardiaques, digestives ou neurologiques surviennent dix ou 25 ans plus tard. La maladie de Chagas est endémique en Amérique latine, depuis le Mexique jusqu'en Argentine. En Guyane française, la prévalence de l'infection a été estimée entre 0,25 et 0,5 % (de 500 à 1000 personnes infectées) sur un échantillon de sérums prélevés de 1992 à 1998. Entre 2000 et 2009, 192 cas ont été diagnostiqués. Le contact " homme-vecteur " y est occasionnel, le vecteur n'étant pas installé dans les maisons. Il est toutefois très présent dans les ilots forestiers proches des zones résidentielles (taux d'infestation de 46 à 86 %) et son élimination en sera impossible. Aussi la lutte contre la maladie de Chagas repose plus sur la protection individuelle, le contrôle transfusionnel, la prévention de la transmission congénitale, le diagnostic et le traitement des cas, que sur la lutte antivectorielle. (R.A.)

Auteur : Dejour Salamanca D, Blanchet D, Aznar C, La Ruche G, Jeannel D, Gastellu Etchegorry M
Médecine et maladies infectieuses, 2012, vol. 42, n°. 8, p. 344-8