Estimation de l'exposition de la population française au chloroforme présent dans les réseaux d'eau potable

Publié le 1 Janvier 2007
Mis à jour le 5 juillet 2019

La désinfection de l'eau potable par le chlore peut conduire à la formation de sous-produits potentiellement cancérogènes et reprotoxiques, dont le chloroforme est le principal représentant. Le présent travail concerne l'estimation de l'exposition de deux populations françaises (adultes, femmes enceintes) au chloroforme provenant exclusivement de l'eau du réseau de distribution. L'exposition a été estimée pour les adultes et les femmes enceintes consommant de l'eau issue des usines de traitement sélectionnées pour l'étude (95 usines). Les trois voies d'exposition possibles (orale, respiratoire, cutanée) ont été considérées lors des situations d'exposition suivantes : consommation d'eau pour la boisson, prise de douches et de bains. Les caractéristiques morphologiques, physiologiques et comportementales des populations sont issues d'enquêtes françaises ou américaines. Les concentrations en chloroforme dans l'eau proviennent de la base de données SISE-eaux. Les concentrations en chloroforme dans l'air sont estimées à partir d'études expérimentales. Les doses d'exposition par voie orale ont été estimées en prenant en compte la totalité des volumes d'eau ingérés (eau froide, eau chauffée pour la boisson ou la cuisson des aliments) et l'effet de la température de l'eau sur les concentrations en chloroforme. Dans le calcul de l'exposition par voie cutanée, une dose interne a été estimée en s'appuyant sur la première loi de Fick, puis convertie en concentration virtuellement respirée. Dans un second temps, cette concentration a été additionnée à la concentration absorbée par voie respiratoire afin de construire une concentration journalière d'exposition qui intègre les expositions par voies orale et respiratoire. Selon les scénarios d'exposition, les adultes des 95 sites d'étude ingèrent quotidiennement de 6,6.10(-2) ug/kg/j à 6,8.10(-1) ug/kg/j de chloroforme et les femmes enceintes de 1,2.10(-1) ug/kg/j à 2,9 ug/kg/j. Les concentrations journalières d'exposition vont de 1,2 ug/m3 à 13,3 ug/m3 pour les adultes et de 1,2 ug/m3 à 45,6 ug/m3 pour les femmes enceintes. Par ailleurs, les résultats montrent clairement que l'exposition par voie cutanée ne peut être négligée devant l'exposition par voie respiratoire. Les principales incertitudes de la méthode proposée concernent l'estimation des concentrations du chloroforme dans l'air et l'estimation de l'exposition cutanée.

Auteur : Jabbour V, Mouly D, Beaudeau P, Dor F
Environnement risques & santé, 2007, vol. 6, n°. 4, p. 289-300